Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les limites de Paris (xiie-xviiie siècles)

 | 
Anne Conchon
, 
Hélène Noizet
, 
Michel Ollion

La banlieue de Paris du XIIe au XVIIIe siècle : critères de définition, extension et spatialités

Hélène Noizet et Caroline Bourlet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La banlieue constitue un marqueur parmi d’autres des limites de la sphère du pouvoir parisien. À Paris comme ailleurs, et du Moyen Âge jusqu’à la Révolution, elle est classiquement définie comme un espace périphérique, dépendant de la ville-centre, délimité par un rayon d’une ou plusieurs lieues et à l’intérieur duquel s’exerce le droit de ban seigneurial, soit la juridiction et le pouvoir de commandement d’un seigneur urbain, en l’occurrence une municipalité. Cependant, l’apparente simplicité de l’explication étymologique, qui fait partie de la doxa de l’histoire médiévale1 et moderne2, masque en réalité un foisonnement de sens et de représentations, qui se télescopent et brouillent notre perception de la banlieue médiévale et moderne.

La difficulté d’appréhender cet objet diachronique réside tout d’abord dans l’inadéquation entre nos catégories contemporaines et celles, indigènes, des sociétés d’Ancien Régime. Cet écart, inévitable dès lors que l’on étudie une société autre que la ...

Auteurs

Université Paris-1 LAMOP

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540