Version classiqueVersion mobile

Jan van Eyck

 | 
Ludovic Balavoine

Préface

Jean-Pierre Poussou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque Ludovic Balavoine m’a parlé de l’ouvrage qu’il vient de consacrer à Jan van Eyck, j’ai été tout de suite passionné d’une part parce que Van Eyck est un des peintres que je préfère, ayant beaucoup étudié son œuvre et ayant eu l’occasion d’admirer, parfois à plusieurs reprises, ses tableaux, d’autre part parce que je pense depuis longtemps qu’à trop se focaliser sur l’humanisme et la Renaissance italienne, mes confrères historiens n’ont pas suffisamment mis en valeur l’importance de la peinture flamande de la première moitié du XVe siècle dans le développement de ce que l’on a coutume d’appeler la « modernité ». Après Robert Campin, et avant Roger van der Weyden, il y a bien eu un rôle fondateur de Jan van Eyck qui fut l’un des peintres les plus connus dans l’Europe de son temps, et « le premier peintre à déclarer la paternité de ses œuvres ».

Mais Van Eyck nous a laissé très peu de documents directs. Tous ceux qui se sont intéressés à lui ont donc été amenés à multiplier les h...

© Presses universitaires du Septentrion, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search