Version classiqueVersion mobile

Naissance et petite enfance à la cour de France (Moyen-Âge - xixe siècle)

 | 
Pascale Mormiche
, 
Stanis Perez

Troisième partie : Politique(s) de la naissance à la cour

L’enfance d’un chef : projets éducatifs pour le roi de Rome (1806-1814)

Charles-Eloi Vial

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question de l’éducation des princes et des héritiers au trône, dans les cours du XIXsiècle, a été relativement peu étudiée. Il est vrai que les naissances au sein des familles régnantes ne furent guère nombreuses, et que la plupart des princes durent quitter la France avant d’être en âge de régner, qu’il s’agisse du roi de Rome, fils de Napoléon Ier, du duc de Bordeaux, fils posthume du duc de Berry, du comte de Paris, petit-fils de Louis-Philippe, ou encore du prince impérial, héritier de Napoléon III1.

Le cas du roi de Rome, premier héritier du trône à naître après la Révolution française, semble encore plus singulier. Sa naissance, tout comme son enfance, coïncident en effet avec une époque charnière de reconstruction des usages curiaux, le Premier Empire, et son éducation fit en réalité la synthèse entre plusieurs traditions monarchiques et une série d’innovations pédagogiques qui sont le fait de Napoléon lui-même. Son éducation n’a été que partiellement étudiée, même si les...

Auteur

Bibliothèque nationale de France

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search