Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Naissance et petite enfance à la cour de France (Moyen-Âge - xixe siècle)

 | 
Pascale Mormiche
, 
Stanis Perez

Troisième partie : Politique(s) de la naissance à la cour

« Tout conspire à rendre graces à Dieu pour un si grand bien » : dévotions et célébration de la naissance de Louis XIV

Géraldine Lavieille

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Tout conspire à rendre graces à Dieu pour un si grand bien »1 : ainsi s’achève le récit de la Gazette consacré aux dévotions engagées par Anne d’Autriche (1601-1666) et Louis XIII (1601-1643) pour lutter contre leur stérilité, aux révélations de la naissance d’un dauphin et au déroulement de l’accouchement rythmé par les prières royales2. La conclusion comme la chronique entière sont emblématiques des discours et représentations entourant la naissance du futur Louis XIV (1638-1715) : le nouveau-né est un don à la fois céleste et prophétique à propos duquel les sujets doivent rendre grâce. Une partie de l’iconographie avait désigné la précédente naissance d’un dauphin, en 1601, comme le signe d’une protection divine en faveur du roi et de son royaume ainsi que le gage d’un avenir florissant3. Elle avait eu lieu après une longue succession de souverains dépourvus d’héritier direct, et cette interprétation servait la reconstruction de l’autorité monarchique. Cependant, en 1638, la na...

Auteur

LAHRA-Université Lyon III-Jean-Moulin

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540