Version classiqueVersion mobile

La Grande Illusion

 | 
Luc Vancheri

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La quête passionnée de Jean Renoir1

On s’est beaucoup demandé comment comprendre l’illusion qui donne son titre au film de Renoir. On y a vu tour à tour un universalisme désenchanté, un rêve politique déçu, une fraternité contrariée, un pacifisme amer. Lucide, Rosenthal confie à Maréchal que cette guerre est loin d’être la dernière et qu’il se fait des illusions si c’est à cela qu’il pense. L’histoire devait lui donner raison. François Truffaut ne s’y est pas trompé : « La Grande Illusion c’est donc l’idée que cette guerre est la dernière mais c’est aussi l’illusion de la vie, l’illusion que chacun se fait du rôle qu’il joue dans l’existence2. » Ce point de vue nous replace devant les visions qui assaillent notre bon saint Antoine, lui qui cherchait à résoudre en un même geste de retrait la force de sa vocation, le sens de sa doctrine et le projet de sa mystique. Flaubert a donné aux tourments de saint Antoine sa formule qui, en une fois, épouse toutes les hypothèses faites sur le ti...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search