Version classiqueVersion mobile

La Grande Illusion

 | 
Luc Vancheri

Chapitre 8. La Passion de Vénus

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De tous les tableaux retenus par Renoir celui de Botticelli est sans doute le moins surprenant et le plus logique. L’œuvre de Renoir est traversé par un fil vénusien qui permet de maintenir entre les différentes périodes une continuité figurative là où l’on serait tenté de repérer des discontinuités thématiques. On ne s’étonnera donc pas d’y rencontrer un très moderne Déjeuner sur l’herbe (1959) qui ne fait pas mystère de ses attaches iconographiques, poursuivant une véritable mythologie artistique toujours active chez Monet, Rodin, Matisse, Picasso, Jeff Wall et bien sûr Pierre-Auguste Renoir. Le Déjeuner sur l’herbe n’est pas seulement le nom qui identifie un tableau de Manet peint en 1863 et présenté au premier salon des Refusés, il désigne encore et surtout un groupe de figures qui font entrer la peinture dans sa modernité en travestissant sa mythologie. Georges Bataille a longuement commenté l’indifférence de la femme nue tournée vers le spectateur, qui est « indifférence de la...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search