Version classiqueVersion mobile

Voter au village

 | 
Christophe Granger
, 
Laurent Le Gall
, 
Sébastien Vignon

Parties de campagne. Enquête sur la variable de localité

Christophe Granger, Laurent Le Gall et Sébastien Vignon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La semaine dernière n’a pas été ordinaire à Saint-Acheul, commune de la Somme située près de Bernaville, à quelques mètres du Pas-de-Calais. Des journalistes, surtout anglais, ont afflué dans ce village de 27 habitants. Du jamais vu ici. La raison ? Alors que la candidate du Front national, Marine Le Pen, fait un carton dans les campagnes d’une grande partie de la France, surtout en Picardie, elle n’a obtenu aucune voix dans ce village
Marc Bettefort, 70 ans, est le maire de Saint-Acheul depuis 1985. Il connaît sa petite commune par cœur. Aussi a-t-il été surpris par les résultats de l’élection dimanche dernier. C’est qu’en 2012, le Front national avait recueilli 9 voix dans le village. Qu’est-ce qui a changé depuis ? Rien. La commune a toujours ses six rues et ses treize maisons. La population n’a pas varié avec ses deux familles d’agriculteurs, ce salarié de Dunlop dont la femme travaille à l’hôpital, ces marchands ambulants retraités eux aussi, cette dame avec ses enfants employée...

© Presses universitaires du Septentrion, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search