Version classiqueVersion mobile

Ce que Mai 68 a fait à la littérature

 | 
Nelly Wolf
, 
Matthieu Rémy

« Ailleurs et Demain », « Ici et Maintenant » : Mai 68 et validation culturelle de la science-fiction en France

Simon Bréan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Ailleurs et demain », « ici et maintenant » : la confrontation de ces deux formules pourrait suffire à évoquer l’histoire des relations entre Mai 68 et littérature de science-fiction. Ou plus exactement, la quasi-absence de relations entre ces deux aspects de la culture française.

« Ailleurs et demain », c’est le titre de la collection lancée en 1969 par Gérard Klein, auteur et critique essentiel dans le champ de la science-fiction française, chez Robert Laffont1. Collection de référence, dès son lancement et jusqu’à notre époque, « Ailleurs et Demain » inscrit dans son titre une ambition qui fait de la science-fiction un décrochage par rapport au réel. Cela ne l’a pas empêchée d’accueillir des récits d’anticipation presque immédiate, parfois une certaine critique sociale, et de manière générale des romans invitant à interroger les rapports entre individus, sociétés et technologie2. Néanmoins, l’écart est net, entre les aspirations à une action immédiate, à une réalisation de l’uto...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search