Version classiqueVersion mobile

Ce que Mai 68 a fait à la littérature

 | 
Nelly Wolf
, 
Matthieu Rémy

Les vacances de Romain Gary dans le Paris de Mai 68

Maxime Decout

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mai 68 fut un virus idéaliste particulièrement contagieux. S’il n’a pas engendré chez tous les mêmes symptômes, il s’est implanté en l’homme justement parce qu’il y trouvait un biotope particulièrement favorable. Mais à l’heure où le discours sur Mai 68 est devenu surtout un contre discours, récupéré désormais par les politiques, il faut se demander plus que jamais si une thérapie radicale est véritablement souhaitable. S’il convient de vivre avec le virus ou de l’éliminer. En cela, face à cet héritage problématique, la littérature, souvent mise à l’écart des débats sur Mai 68, a peut-être son mot à dire. Sans croire qu’elle pourrait relancer la contagion ou servir d’antidote, il semble que la considérer face à 68 puisse nous renseigner un peu mieux sur ce qui s’est joué dans cet instant de bascule.

L’œuvre de Gary n’est peut-être pas la mieux placée pour nous en dire quelque chose. Il y a à cela deux raisons principales. La première est d’ordre biographique. En disponibilité au mini...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search