Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Du Rêve est vrai à Derrière la vitre : Robert Merle et l’impossible roman de 68

p. 17-28


Extrait

1Lorsque Robert Merle traite des événements de Mai 68, dans Derrière la vitre1, il délaisse le roman romanesque qui lui valut pourtant le succès avec L’Île (1962), Un animal doué de raison (1967), et avec lequel il renoue en 1972, en publiant Malevil. Loin de la robinsonnade inspirée de la mutinerie du Bounty, loin de la politique-fiction, Merle s’attelle, dans Derrière la vitre, avec l’art d’un romancier, à une histoire du temps présent ; il adopte une démarche sociologique et tente d’objectiver un espace, un milieu qui est le sien : l’université de Nanterre où il enseigne en tant que professeur de littérature anglaise.

2Le roman traite uniquement de la journée du 22 mars 1968. L’œuvre, se concentrant sur les prodromes, occulte totalement mai-juin 68. Notre objectif dans cet article sera de montrer que le mandarin – fût-il libéral –, le romancier de soixante-deux ans, s’est trouvé confronté à l’impossible roman de 68 et a finalement abouti, comme l’indique Étienne Lalou dans L’

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.