Version classiqueVersion mobile

La critique d'art à l’écran (Tome 2)

 | 
Sylvain Dreyer
, 
Dominique Vaugeois

II. Filmer la poésie

Projection Hölderlin : la tétralogie d’Harald Bergmann

Vincent Jacques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le cinéaste allemand Harald Bergmann est peu connu en France. Né en 1963, il est l’auteur d’une dizaine de films qui traitent pour la plupart de littérature, sur le poète Rolf Dieter Brinkmann (Brinkmanns Zorn, 2006) ou sur Nabokov (Der Schmetterlingsjäger – 37 Karteikarten zu Nabokov, 2012)1. Mais c’est Hölderlin qui occupe la place centrale dans son travail. En effet, entre 1992 et 2003, il réalise trois films autour de l’œuvre de Hölderlin, Lyrische Suite/Das untergehende Vaterland, Hölderlin Comics, Scardanelli et un film pour la télévision, Passion Hölderlin2. En Allemagne, ces quatre œuvres singulières ont valu à son auteur une reconnaissance publique et académique : il reçoit en 2007 le Prix Friedrich Hölderlin de la ville de Bad Homburget de l’Université de Tübingen (Friedrich-Hölderlin-Preis der Universität und der Universitätsstadt Tübingen). Les quatre films de Bergmann autour de Hölderlin mobilisent de multiples moyens pour appréhender l’œuvre du poète que nous proposons...

© Presses universitaires du Septentrion, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search