Version classiqueVersion mobile

La critique d'art à l’écran (Tome 2)

 | 
Sylvain Dreyer
, 
Dominique Vaugeois

I. Filmer l’écrivain

La visite des grands écrivains par Yannick Bellon et Roger Leenhardt : le cinéma documentaire entre biographie, entretien et anthologie

Marion Brun

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mon étude se concentrera particulièrement sur deux courts-métrages documentaires : le premier est réalisé par Yannick Bellon en 1951 et s’intitule Colette1, le second date de 1954, a pour titre François Mauriac et a été tourné par Roger Leenhardt2. Dans la filmographie de ces deux réalisateurs qui s’intéressent à la littérature, ces deux films se démarquent. Ils mettent en scène les écrivains interprètes du film, filmés dans leurs lieux de vies. Ces documentaires, en partie scénarisés, offrent des portraits incarnés de Colette et Mauriac. Le catalogue de la BnF range d’ailleurs le film François Mauriac de Roger Leenhardt dans la catégorie « évocation scénarisée ». Ils se distinguent donc de l’entretien ou des films qui se fondent sur les documents d’archives après la mort de l’auteur. Ainsi, par exemple, le court-métrage intitulé Portraits parallèles3 auquel participe Yannick Bellon repose principalement sur une interview de Jean Paulhan mise en regard avec une performance artistiqu...

Auteur

Université Polytechnique des Hauts-de France

© Presses universitaires du Septentrion, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search