Version classiqueVersion mobile

La genèse des études japonaises en Europe

 | 
Noriko Berlinguez-Kôno

Avertissement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans cet ouvrage, la transcription du japonais repose, sauf indication contraire, sur le système Hepburn modifié. Les voyelles longues sont marquées par un accent circonflexe (â ê î ô û) dans les textes majoritairement en français et par un macron (ā, ē, ī, ō, ū) dans les textes en anglais. La virgule placée après un « n » indique que celui-ci appartient à la syllabe précédente. Lorsque le « n » syllabique est placé devant « m », « p », ou « b », il n’est pas changé en « m » (exemple : shinbun et non shimbun). La transcription en alphabet latin est donnée en italiques et s’accompagne parfois des kanji ou kana correspondants ainsi que d’une traduction. Par contre, dans le cas où des transcriptions originales avaient été proposées en alphabet latin par certains auteurs de l’époque, nous avons décidé de conserver ces transcriptions (par exemple, shogoun au lieu de shôgun).

Suivant l’usage japonais, dans le cas des patronymes, le nom de famille précède le prénom.

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search