Version classiqueVersion mobile

La désunion du couple sous l’Ancien Régime

 | 
Alain Lottin

Chapitre 7. Le couple et sa désagrégation

Alain Lottin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au travers de sources révélatrices de situations conjugales considérées comme déviantes par la société et les pouvoirs, peut-on essayer d’appréhender les idées et les représentations que les hommes et les femmes de l’époque avaient reçues et se faisaient du couple marié ? De plus en plus l’« anormal », la délinquance apparaissent à l’historien, comme au criminologue ou au sociologue, comme la partie émergée de « l’iceberg » révélant l’ensemble complexe et immergé des « normes », des valeurs, des tabous d’une société. On peut d’ailleurs à partir de ces mêmes documents tenter des études sur bien d’autres thèmes que celui auquel nous nous limitons1.

De même au-delà des causes officielles de désunion clairement invoquées par les parties dans le cadre des raisons efficaces admises par le droit canon, il faut voir si d’autres facteurs simplement susurrés sur un mode mineur ou involontairement révélés ne jouent pas un rôle majeur et décisif dans le processus de désagrégation du couple, ou t...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search