Version classiqueVersion mobile

Krisis ou la décision génératrice

 | 
Vivien Longhi

Partie I. Κρίνειν dans l’épopée : trier et décider pour constituer l’ordre des meilleurs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au chant 8 de l’Odyssée, quand Démodocos rappelle la chute de la ville de Troie, devant un Ulysse ne pouvant bientôt plus cacher ses pleurs, est évoquée l’attitude des Troyens, qui « échangent beaucoup de propos interminables » (τοὶ δ’ ἄκριτα πόλλ’ ἀγόρευον, v. 505) et qui ne savent que hasarder devant le cheval de Troie, étrange cadeau venu des dieux. Malgré leur confusion, c’est le destin (αἶσα, 511) qui se substitue à la délibération des hommes et leur fait accepter le don maudit apporté par Ulysse à l’intérieur des portes de la ville. Se remémorant cet épisode grâce au chant de l’aède, même Ulysse, pourtant couvert de gloire à l’issue du sac de Troie, est plongé dans la détresse et les pleurs. Le héros ne se rappelle pas tant ses exploits, qu’il partage les souffrances des morts, des femmes et des captifs, cette cohorte d’ombres dont il a peut-être goûté pour partie les peines dans son errance. C’est un composé de κρίνειν qui désigne ici l’inaction fatidique des Troyens. Leur éc...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search