Version classiqueVersion mobile

Postille a Derrida

 | 
Maurizio Ferraris

Parte quarta. Istrice

1. Che cos’è la poesia?

Jacques Derrida

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour répondre à une telle question – en deux mots, n’est-ce pas? – on te demande de savoir renoncer au savoir. Et de bien le savoir, sans jamais l’oublier: démobilise la culture mais ce que tu sacrifies en route, en traversant la route, ne l’oublie jamais dans ta docte ignorance.

Qui ose me demander cela? Même s’il n’en paraît rien, car disparaître est sa loi, la réponse se voit dictée. Je suis une dictée, prononce la poésie, apprends moi par coeur, recopie, veille et garde moi, regarde moi, dictée, sous les yeux: bande-son, wake, sillage de lumière, photographie de la fête en deuil.

Elle se voit dictée, la réponse, d’être poétique. Et pour cela tenue de s’adresser à quelqu’un, singulièrement à toi mais comme à l’être perdu dans l’anonymat, entre ville et nature, un secret partagé, à la fois public et privé, absolument l’un et l’autre, absous de dehors et de dedans, ni l’un ni l’autre, l’animal jeté sur la route, absolu, solitaire, roulé en boule auprès de soi. Il peut se faire écrase...

Acheter

Volume papier

amazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search