Version classiqueVersion mobile

La Divine Comédie traduit en vers français

Autour d’une traduction

“Revue encyclopédique” d’avril 1830, t. 46, p. 207-209

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La divine Comédie de Dante Alighieri, traduite en vers français par M. Antoni DESCHAMPS (Vingt chants); ornée de lithographies représentant l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis. Paris 1829; Ch. Gosselin, U. Canel et Levavasseur. Un vol. in-8° de lxiv et 244 pages; prix 7 fr. 50 centimes, dans “Revue encyclopédique, ou Analyse raisonnée des productions les plus remarquables dans la Littérature, les Sciences et les Arts, par une Réunion des Membres de l’Institut et d’autres hommes de lettres”, t. XLVI, (avril) 1830, p. 207-209.

 

Le traducteur nous avertit que, pour rendre le style du Dante, il n’a point choisi cette langue courtisanesque qui serait déplacée, même dans une traduction de Virgile. «Locutions dantesques, répétitions de formes, expressions latines, nous avons, dit-il, tout reproduit scrupuleusement; comme en faisant une traduction de l’Iliade, nous aurions respecté les épithètes sacramentelles et ces belles manières de dire homériques qui donnent tant de caractère au style....

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search