Version classiqueVersion mobile

La Divine Comédie traduit en vers français

Autour d’une traduction

“Le Globe” du 27 janvier 1830, t. VIII, p. 60-62

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Divine Comédie de Dante Alighieri, traduite en vers français par M. Antoni Deschamps (Vingt chants). Un volume in-8. Paris, chez Gosselin et Canel, Alex. Mesnier, place de la Bourse. (IIe article312), dans “Le Globe” du 27 janvier 1830, t. VIII, p. 60-62.

 

Quand on veut se faire une idée de la direction des travaux de quelque littérateur des deux derniers siècles, on a soin de s’informer des doctrines qui de son temps avaient cours, de ses amitiés, de ses études, des coteries avec lesquelles il s’est trouvé en rapport de sympathie ou d’opposition; bref, de tout ce qui influe sur un homme quand une fois il se trouve lancé dans le monde littéraire. Mais s’agit-il des âges précédents, il semble que ce monde n’ait pas alors existé, et que poètes, moralistes, orateurs et historiens, quelque nombreux qu’on les rencontre, soient tous et chacun en lui-même le produit spontané d’une volonté particulière et indépendante; et, à vrai dire, il n’est pas de meilleure position pour un homme de g...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search