Version classiqueVersion mobile

La Divine Comédie traduit en vers français

Le Purgatoire

Chant VI

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Argument

Dante continue à parler des négligens qui ne se sont repentis qu’en mourant de mort violente. Rencontre de Sordello de Mantoue. Imprécation contre toute l’Italie, et ironie amère contre Florence.

Chant sixième

Quand le jeu de la chance est fini, le perdant
Recommence les coups, tout en se demandant
Comment il a perdu la fatale partie:
La foule cependant avec l’autre est partie;
Celui-ci va derrière et celui-là devant,
Cet autre, de côté, parle d’un coup savant;
Mais le joyeux vainqueur, feignant de les entendre,
Et pour s’en délivrer se hâtant de leur tendre
La main sans s’arrêter, fuit les yeux empressés
Et les pas de la foule autour de lui pressés.

Ainsi je m’avançais au milieu de ces ombres,
Regardant çà et là tous leurs visages sombres,
Et je fendais leurs rangs en promettant toujours.
Près de moi s’agitaient, en ces lointains séjours,
L’habitant d’Arezzo dont Ghin coupa la tête,
L’homme qui se noya revenant d’une fête,
Et Novello priant et me tendant les mains,
Avec celui qui fut traîné p...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search