Version classiqueVersion mobile

La Divine Comédie traduit en vers français

L’Enfer

Chant I

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L'Enfer

Image

Argument

Exposition. Dante se trouve perdu dans une forêt obscure: il veut, pour en sortir, monter sur une colline, mais trois bêtes féroces lui barrent le chemin; alors Virgile paraît, et lui annonce qu’il lui montrera l’Enfer et le Purgatoire, et que Béatrix le conduira au Paradis. Dante rend grâces à Virgile, et se prépare à le suivre.

Chant premier

Quand j’étais à moitié du chemin de la vie,
La lumière à mes yeux tout-à-coup fut ravie,
Et je me trouvai dans une âpre forêt
Où mon âme perdue et désolée errait;
C’était une forêt obscure, épouvantable,
Et dire ici combien elle était redoutable
Serait chose pénible et si pleine d’effroi,
Que la mort paraîtrait moins amère pour moi.
Pour parler d’un grand bien et d’une aide imprévue,
Je dirai quels dangers s’offrirent à ma vue;
Je ne sais pas comment j’entrai dans ce grand bois,
Car sur moi le sommeil pesait de tout son poids
À l’heure où je sortis de la route divine.
Mais bientôt, quand je fus au pied d’une colline
Où finissait le bois et son ...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search