Version classiqueVersion mobile

Le corps écrivant

 | 
Fabio Scotto

Parte Quinta. Voci e soggettività: da Georges Perros a Jude Stéfan

Mathieu Bénézet: les errances poétiques d’un Orphée contemporain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je ne connais pas ce que j’écris. Toujours, hésite-je entre le vers ou la ligne de prose, voire le dialogue… Le plus souvent ces “versions” prennent place dans un livre – mais oubliées.
[…] je crois que ce sera un roman. Mais le poème demeure.

M. Bénézet, …Et nous n’apprîmes rien (1980).

1. Une écriture fragmentaire, entre lyrisme et anti-lyrisme

Mathieu Bénézet (Perpignan, 1946-Paris, 2014) a été l’un des écrivains français les plus singuliers de sa génération, celle qui a connu la saison des avant-gardes des années 60, mais aussi les querelles sur le lyrisme et l’anti-lyrisme des années 901, concernant le problème du sujet lyrique et du rapport de la poésie au chant et à la musique. Dans ce paysage, qu’Yves di Manno appelle «le début de cette nouvelle ère en France»2, Mathieu Bénézet, fondateur des revues «Empreintes», «Première Livraison» (avec Philippe Lacoue-Labarthe), «Digraphe» (avec Jean Ristat), collaborateur de l’aventure éditoriale d’Orange Export Ltd. (fondée par le peintre ...

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search