Version classiqueVersion mobile

Le corps écrivant

 | 
Fabio Scotto

Parte Terza. Kenneth White e la géopoétique

Kenneth White en Italie, Kenneth White et l’Italie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Kenneth White en Italie

J’ai rencontré pour la première fois Kenneth White à Florence le 24 et le 25 avril 1993, mais on s’écrivait déjà depuis des années. En effet, j’avais eu son adresse par un ami commun, Phan Kim Dien, lors d’un de mes séjours parisiens. Un soir dans sa maison de la rue Clauzel dans le 9eme, Dien me montre de ses livres, poèmes et essais, et je suis tellement frappé par l’originalité de sa démarche qu’il me conseille de lui écrire, ce que je fais à mon retour en Italie.

Ken répond à ma lettre et à l’envoi de mes livres et de mes traductions en m’offrant un exemplaire d’Atlantica. À partir de ce moment nos contacts se poursuivent selon un rythme assez régulier, on se connait mieux, les échanges mutuels de livres et de renseignements se renouvellent, on envisage de collaborer, on collabore, je traduis en italien le «Texte Inaugural» de l’Institut International de Géopoétique, je parle de lui et de la géopoétique à l’occasion d’un Congrès à Milan en février 1993 e...

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search