Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sujet et l’Histoire dans le roman français contemporain

 | 
Gianfranco Rubino

Biobibliographie des auteurs

Texte intégral

stéphane audeguy est né à Tours en 1964. Il a été lecteur à l’Université de Virginia à Charlottesville de 1986 à 1987. Agrégé de lettres modernes et passionné de cinéma, il est actuellement professeur d’Histoire du Cinéma et des Arts dans un établissement public des Hauts-de-Seine.

Œuvres :

La Théorie des nuages, Gallimard, Paris 2005 ; trad. it. di Maurizio Ferrara, La teoria delle nuvole, Fazi, Roma 2009.

Fils unique, Gallimard, Paris 2006 ; trad. it. di Maurizio Ferrara, Mio fratello Rousseau, postfazione di Daria Galateria, Fazi, Roma 2010.

Petit Éloge de la douceur, Gallimard, Paris 2007 ; trad. it di Daniela Marin, Piccolo elogio della dolcezza, Archinto, Milano 2010.

Les Monstres, Gallimard, Paris 2008.

In memoriam, Le Promeneur, Paris 2009.

L’Enfant du Carnaval, Gallimard, Paris 2009.

Nous autres, Gallimard, Paris 2009.

Rom@, Gallimard, Paris 2011.

 

laurent binet est né à Paris en 1972. Agrégé de lettres modernes, il est professeur de français en Seine-Saint-Denis et chargé de cours à l’université Paris VIII et l’Université Paris III. Avant d’enseigner en France, il a donné des cours de français dans une académie militaire en Slovaquie. Il a été également chanteur-compositeur du groupe Stalingrad.

Il a suivi officiellement en 2011 la campagne présidentielle de François Hollande, en en tirant une chronique intitulée Rien ne se passe comme prévu, édité en 2012.

Œuvres :

Forces et faiblesses de nos muqueuses, Le Manuscrit, Paris 2000.

La Vie professionnelle de Laurent B., Little Big Man, Paris 2004.

HHhH, Grasset, Paris 2010 ; trad. it. di Margherita Botto, HHhH, Einaudi, Torino 2011.

Rien ne se passe comme prévu, Grasset, Paris 2012.

 

frédéric cathala, né en 1962, est linguiste de formation ; le langage et les langues jouent souvent un rôle de premier plan dans ses ouvrages. Sélection du Prix Interallié 2004 pour Le Théorème de Roitelet.

Œuvres :

L’Arbalète, la vraie vie commence, Grand Livre du Mois, Paris 2003.

Le Théorème de Roitelet, Albin Michel, Paris 2004.

Les Mille Mots du citoyen Morille Marmouset, Albin Michel, Paris 2006.

L’Aigle et le Phénix, Albin Michel, Paris 2008.

Le Synode du cadavre, Les Indes savantes, Paris 2012.

 

colette fellous, née en 1950 à Tunis, vit à Paris depuis l’âge de 17 ans. Agrégée de Lettres modernes, élève de Roland Barthes, elle anime l’émission « Carnet nomade » sur France Culture et dirige la collection « Traits et portraits » au Mercure de France.

Œuvres :

Roma, Denoël, Paris 1982.

Calypso, Denoël, Paris 1987.

Rosa Gallica, Gallimard, Paris 1989.

Frères et sœurs, Julliard, Paris 1992.

Midi à Babylone, Gallimard, Paris 1994.

Amor, Gallimard, Paris 1997.

Le Petit Casino, Gallimard, Paris 1999.

Avenue de France, Gallimard, Paris 2001.

Dernières nouvelles de l’été, Elyzad, Tunis 2005.

Aujourd’hui, Gallimard, Paris 2005.

Plein été, Gallimard, Paris 2007.

Pour Dalida, Flammarion, Paris 2010.

Un Amour de frère, Gallimard, Paris 2011.

 

hédi kaddour est né à Tunis en 1945. Agrégé de lettres modernes, il a enseigné la littérature française et la dramaturgie à l’École normale supérieure de Lyon et l’écriture journalistique au Centre de formation des journalistes (CFJ), puis au Centre de formation des métiers de la presse (CFD). Actuellement professeur de littérature française et traduction à la New York University in France, il est également responsable de l’atelier d’écriture de Sciences Po Paris et d’un des « Ateliers de la NRF » aux éditions Gallimard, rédacteur en chef adjoint de la revue « PO&SIE » et chroniqueur au « Monde des Livres ». Il est traducteur de l’anglais, de l’allemand et de l’arabe.

Poésie :

La Fin des vendanges, Gallimard, Paris 1989.

Jamais une ombre simple, Gallimard, Paris 1994.

Passage au Luxembourg, Gallimard, Paris 2000.

Essais :

L’Émotion impossible, recueil d’essais littéraires, Le Temps qu’il fait, Bazas 1994.

Aborder la poésie, Seuil, Paris 1997.

Inventer sa phrase, études en écriture de presse, Victoires, Paris 2007.

Littérature et saveur (éd.), mélanges offerts à Jean Goldzink, Le Manuscrit, Paris 2009.

Romans :

Waltenberg, Gallimard, Paris 2005.

Savoir-vivre, Gallimard, Paris 2010.

Journal :

Les Pierres qui montent, notes et croquis de l’année 2008, Gallimard, Paris 2010.

 

laurent mauvignier est né à Tours en 1967. Il est diplômé des Beaux-Arts en Arts Plastiques (1991).

Œuvres :

Loin d’eux, Minuit, Paris 1999 ; trad. it. di Alberto Bramati, Lontano da loro, Zandonai, Rovereto 2009.

Apprendre à finir, Minuit, Paris 2000 ; trad. it. di Alberto Bramati, La camera bianca, Zandonai, Rovereto 200.

Ceux d’à côté, Minuit, Paris 2002.

Seuls, Minuit, Paris 2004.

Le Lien, Minuit, Paris 2005.

Dans la foule, Minuit, Paris 2006.

Des Hommes, Minuit, Paris 2009 ; trad. it. di Yasmina Mélaouah, Degli uomini, Feltrinelli, Milano 2010.

Ce que j’appelle oubli, Minuit, Paris 2011 ; trad. it. di Yasmina Mélaouah, Storia di un oblio, Feltrinelli, Milano 2012.

Tout Mon Amour, Minuit, Paris 2012 (théâtre).

 

alain nadaud est né à Paris en 1948. Il publie son premier roman, l’Archéologie du zéro, en 1984. La plupart de sa production littéraire porte sur des sujets historiques. Son œuvre a été récompensée à plusieurs reprises (Prix de l’union des éditeurs de langue française en 1989, Grand Prix du roman de la Société des gens de lettres en 1995, Prix Méditerranée en 1997).

Romans :

Archéologie du zéro, Denoël, Paris 1984 (repris en Folio, n°2085).

L’Envers du temps, Denoël, Paris 1985.

Désert physique, Denoël, Paris 1987.

L’Iconoclaste, Quai Voltaire, Paris 1989.

La Mémoire d’Érostrate, Seuil, Paris 1992.

Le Livre des malédictions, Grasset, Paris 1995.

Auguste fulminant, Grasset, Paris 1997 (repris en Livre de poche, n°14676).

Une Aventure sentimentale, Verticales, Paris 1999.

La Fonte des glaces, Grasset, Paris 2000 (repris en Livre de poche, n°15294).

Les Années mortes, Grasset, Paris 2004.

Le Vacillement du monde, Actes Sud, Arles 2006.

Si Dieu existe, Albin Michel, Paris 2007.

Le Passage du col, Albin Michel, Paris 2009.

La Plage des demoiselles, Léo Scheer, Paris 2010.

D’écrire j’arrête, Tarabuste, Saint-Benoît-du-Sault 2010.

Nouvelles et récits :

La Tache aveugle, Éditeurs français réunis, Paris 1980 (réédition Messidor, Paris 1990).

Voyage au pays des bords du gouffre, Denoël, Paris 1986.

L’Iconolâtre, Tarabuste, Saint-Benoît-du-Sault 1995.

Petit Catalogue des nations barbares, L’Or du temps, Tunis 1999.

Essais :

Ivre de livres, Balland, Paris 1989.

Malaise dans la littérature, Champ Vallon, Seyssel 1993.

Aux portes des enfers, enquête géographique littéraire et historique, Actes Sud, Arles 2004.

 

emmanuelle pagano est née en 1969. Elle a fait des études en esthétique du cinéma et a été professeur d’arts plastiques. Elle a été pensionnaire à la Villa Médicis (avril 2013-septembre 2014).

Œuvres :

Pour être chez moi, Éditions du Rouergue, Arles 2002 (publié sous le nom d’Emma Schaak).

Pas devant les gens, Éditions de la Martinière, Paris 2004.

Le Tiroir à cheveux, P.O.L, Paris 2005.

Les Adolescents troglodytes, P.O.L, Paris 2007.

Les Mains gamines, P.O.L, Paris 2008.

L’Absence d’oiseaux d’eaux, P.O.L, Paris 2010 ; trad. it. di Tommaso Guerrieri, L’Assenza degli uccelli acquatici, Barbés, Firenze 2010.

Un Renard à mains nues, P.O.L, Paris 2012.

Nouons-nous, P.O.L, Paris 2013.

 

lydie salvayre, issue d’une famille transfuge de l’Espagne franquiste, passe son enfance dans le sud de la France en découvrant précocement sa passion pour la langue écrite. Une fois obtenue une licence de Lettres moderne, elle fait des études de médecine et se spécialise en psychiatrie.

Œuvres :

La Déclaration, Julliard, Paris 1990 ; trad. it. di Daniela Orati, La dichiarazione, Feltrinelli, Milano 1991.

La Vie commune, Julliard, Paris 1991 ; trad. it. di Gianni Poli, La vita comune, Bollati Boringhieri, Torino 2001.

La Médaille, Seuil, Paris 1993.

La Puissance des mouches, Seuil, Paris 1995.

La Compagnie des spectres, Seuil, Paris 1997 ; trad. it. di Francesco Bruno, La Compagnia degli spettri, Guanda, Milano 1999.

Quelques Conseils aux élèves huissiers, Verticales, Paris 1997.

La Conférence de Cintegabelle, Seuil/Verticales, Paris 1999.

Les Belles Âmes, Seuil, Paris 2000 ; trad. it. di Luigi Carrozzo, Anime belle, Bollati Boringhieri, Torino 2002.

Le Vif du vivant, Cercle d’art, Paris 2001.

Et que les vers mangent le bœuf mort, Verticales, Paris 2002.

Contre, Verticales, « Minimales », Paris 2002.

Passage à l’ennemie, Seuil, Paris 2003 ; trad. it. di Fernanda Littardi, Passaggio alla nemica, Bollati Boringhieri, « Varianti », Torino 2005.

La Méthode Mila, Seuil, Paris 2005.

Dis pas ça, Verticales-Phase deux, Paris 2006.

Portrait de l’écrivain en animal domestique, Seuil, Paris 2007.

Petit Traité d’éducation lubrique, Cadex, Paris 2008.

BW, Seuil, Paris 2009.

Hymne, Seuil, Paris 2011.

7 femmes Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Plath, Ingeborg Bachmann, Djuna Barnes, Perrin, Paris 2013.

© Quodlibet, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540