Version classiqueVersion mobile

Construire des politiques alimentaires urbaines

 | 
Caroline Brand
, 
Nicolas Bricas
, 
Damien Conaré
, 
et al.

Avant-propos

Pascal Kosuth

Texte intégral

1Que vous habitiez en ville ou en milieu rural, dans un pays dit pauvre ou riche, en position de responsabilité ou simple citoyen, la question de la durabilité des systèmes alimentaires urbains renvoie d’abord à des questionnements personnels : dans quelles conditions assurer l’alimentation de ma famille ? Quelle part relève de ma culture, mes capacités économiques, mes choix personnels, et quelle part relève du système alimentaire environnant ? Comment m’adapterais-je à une situation de crise ?

2Ces questionnements personnels laissent rapidement place à la dimension systémique de l’alimentation urbaine et de sa durabilité. Le lecteur peut s’arrêter sur une question : a-t-il déjà vécu dans un système alimentaire urbain non durable ? A-t-il eu connaissance d’un tel système ? Les réponses individuelles seront multiples et contrastées, mais plusieurs images viennent à l’esprit : les difficultés des habitants de villes en guerre pour s’alimenter ; l’impact de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014-2015 sur la circulation des denrées alimentaires ; les émeutes urbaines à l’origine des printemps arabes en 2010, déclenchées par l’augmentation incontrôlable des prix alimentaires ; mais aussi actuellement en Europe la puissance économique de la grande distribution face aux producteurs — et, qui sait, demain face aux consommateurs. À l’été 1982, l’approvisionnement en viande d’une grande capitale européenne a été rompu : en l’espace de deux semaines, les citadins ont mobilisé leurs réseaux familiaux dans les campagnes et des circuits informels d’approvisionnement se sont mis en place.

3Face à la diversité des situations, des contraintes, des acteurs et des points de vue, et face à la complexité de l’enjeu, le risque existe de se sentir démuni au moment de définir une stratégie de gestion d’un système alimentaire urbain. Cela rend particulièrement cruciaux le partage d’expérience et la connaissance des démarches d’analyse et des cadres de référence mobilisables.

4Certains systèmes urbains comme les transports ou l’approvisionnement en eau se prêtent à une analyse technique ou à la modélisation du système, et la simulation de scénarios permet d’identifier a priori les faiblesses et de déployer de façon préventive des stratégies d'amélioration.

5Pour les systèmes alimentaires urbains, beaucoup plus décentralisés, les auteurs de l’ouvrage privilégient une approche de la durabilité fondée sur le renforcement de la compétence des acteurs, de leur capacité à expliciter leur vision et leurs objectifs, à identifier les leviers d’action dont ils disposent et à les mettre en œuvre dans un cadre de co-gouvernance. Une telle approche est privilégiée par le Milan Urban Food Policy Pact signé à Milan en octobre 2015 par plus de 100 maires de villes du monde entier.

6Cette démarche se nourrit doublement d’une connaissance historique éclairant les situations et les enjeux actuels, et d’un cas d’étude « vivant » autour de la ville de Montpellier. Les principales approches théoriques récentes présentées au chapitre 4 et le cadre conceptuel proposé au chapitre 5 serviront à de nombreux acteurs des systèmes alimentaires urbains pour analyser le contexte de leur ville, identifier des expériences proches, partager, confronter et capitaliser les connaissances.

7Face à l’enjeu majeur que constitue la durabilité des systèmes alimentaires urbains, cet ouvrage coordonné par la Chaire Unesco Alimentations du monde, le Cirad et l’Inra, et soutenu par Agropolis Fondation, fournit un cadre conceptuel et un socle pour le développement et le partage des connaissances. C’est une contribution plus que bienvenue.

Auteur

Directeur d’Agropolis Fondation, Montpellier.

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search