Version classiqueVersion mobile

L'Inconscient graphique

 | 
Tom Conley

Avant-propos

Marie-Claire Ropars-Wuilleumier

Texte intégral

1Ce livre est d’un profil inhabituel dans la collection où il vient s’inscrire. Il s’agit en effet d’une traduction d’un ouvrage américain dont l’auteur, professeur à Harvard, est à la fois un spécialiste inventif des théories de l’écriture et un analyste subtil des textes de la littérature française, ancienne et moderne, comme des films et des images les plus contemporains. Cette compétence multiple, croisant graphisme et cartographie, glissements de signes et tracés de montage, explique le succès aux États-Unis du livre publié en 1992 sur le rapport entre la lettre et l’inconscient dans les textes de la Renaissance. Il nous a paru intéressant de mettre à la disposition des seiziémistes une version française de cette recherche, dont la modernité, venue sans aucun doute de France, reçoit un éclairage nouveau lorsque l’auteur la replace, comme il le fait ici, dans le contexte américain des années quatre-vingt où elle prit forme.

2Sans gloser l’étude, on soulignera simplement la multiplicité des entrées offertes à la lecture : les analyses grammatologiques, de Marot ou de Ronsard, de Rabelais et de Montaigne, vont de pair avec une érudition raffinée sur les corps typographiques utilisés au XVIe siècle ; elles sont doublées d’une réflexion psychanalytique discrète, fléchant obliquement le rapport entre les jeux de langue, les figures de lettres et un imaginaire qui appartient à une culture visuelle et graphique historiquement datée, dont l’auteur met en lumière bien des enjeux dissimulés, politiques et idéologiques, rejoignant nos préoccupations les plus actuelles. Nous invitons le lecteur français à jouer allégrement cette multiplicité foisonnante, en assumant le plaisir mêlé de reconnaissance et d’étrangeté qu’elle provoque.

3La version française a été soigneusement révisée par l’auteur et par l’éditeur, et légèrement remaniée par rapport à l’édition anglaise. La traduction a été délicate à établir, étant donné les duplicités à respecter : on a pris le parti d’assurer la propriété linguistique tout en maintenant la singularité d’un style qui navigue entre deux langues et deux cultures. À ce titre, l’écriture du livre emblématise un va-et-vient transatlantique qui reste, aujourd’hui encore, vivant et souvent éclairant sur notre propre histoire.

© Presses universitaires de Vincennes, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search