Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ce beau français un peu individuel

 | 
Sylvie Pierron

Bibliographie

Texte intégral

Œuvre de Marcel Proust

À la recherche du temps perdu, éd. Jean-Yves Tadié, Gallimard (« Bibliothèque de la Pléiade »), Paris, 1987-1989.

À un ami. Correspondance inédite, 1903-1922, préf. de Georges de Lauris, Amiot-Dumont, Paris, 1948.

Le Carnet de 1908, éd. établie par Philip Kolb, Cahiers Marcel Proust, 8, Gallimard (« Nouvelle Série »), Paris, 1976.

Carnets, éd. établie et présentée par Florence Callu et Antoine Compagnon, Gallimard, Paris, 2002.

Contre Sainte-Beuve précédé de Pastiches et mélanges et suivi de Essais et articles, éd. Pierre Clarac, Gallimard (« Bibliothèque de la Pléiade »), Paris, 1971.

Correspondance, texte établi, présenté et annoté par Philip Kolb, 21 vol., Plon, Paris, 1970-1993.

Correspondance avec Madame Straus, UGE (« 10/18 »), Paris, 1994.

Jean Santeuil, précédé de Les Plaisirs et les jours, éd. de P. Clarac et Y. Sandre, Gallimard (« Bibliothèque de la Pléiade »), Paris, 1971.

Matinée chez la princesse de Guermantes, Cahiers du Temps retrouvé, éd. critique établie par Henri Bonnet et Bernard Brun, Gallimard, Paris, 1982.

Œuvre romanesque complète [cédérom], Champion électronique, Paris, 1998 [numérisation de l’éd. Gallimard, 1920].

Sésame et les Lys, de John Ruskin, trad., notes et préf. de Marcel Proust, [précédé de] « Sur la lecture », de Marcel Proust, [trad. de Sesame and Lilies, 1865, réunissant deux conférences, « Of Kings’ Treasuries » et « Of Queens’ Gardens », déc. 1864], éd. et préf. Antoine Compagnon, Complexe (« Le regard littéraire »), Bruxelles, 1987 [Mercure de France, 1906].

La Bible d’Amiens, de John Ruskin, trad. et notes de Marcel Proust, Mercure de France, Paris, 1910.

Époque proustienne

Bréal, Michel, Essai de sémantique : science des significations, G. Monfort (« Imago mundi »), Brionne, 1982 [1897], Brunetière, Ferdinand, Essais sur la littérature contemporaine, 2e éd., Calmann-Lévy, Paris, 1892.

Dauzat, Albert, Les Noms de personnes : origine et évolution. Prénoms, noms de famille, surnoms, pseudonymes, Delagrave, Paris, 1925.

Esnault, Gaston, Dictionnaire historique des argots français, Larousse, Paris, 1800.

Ghil, René, De la poésie scientifique, Gastein-Serge, Paris [1909].

Gourmont, Remy de, Esthétique de la langue française, Société du Mercure de France, Paris, 1899 [« Philosophie du cliché », Mercure de France, janv. 1899, t. XXIX, p. 5].

Gourmont, Remy de, Promenades littéraires, t. III : Le Symbolisme, Mercure de France, Paris, 1963 [« 4e série » : « Souvenirs du symbolisme », 1912].

Indy, Vincent d’, Cours de composition musicale, rédigé avec la collab. de Auguste Séreiyx, d’après les notes prises aux classes de la Schola cantorum, 4 t., Durand et Cie, Paris [s.d.].

Littré, Émile, Bréal, Michel, préf., Comment les mots changent de sens, Delagrave, Musée pédagogique (« Mémoires et documents scolaires », 45), Paris, 1888.

Mallarmé, Stéphane, « Le Mystère dans les Lettres », Variations sur un Sujet, XI, La Revue Blanche, 1er sept. 1896. Repris dans : Divagations, Fasquelle, Paris, 1897, puis dans : Œuvres complètes, éd. Henri Mondor et G. Jean-Aubry, Gallimard (« Bibliothèque de la Pléiade »), Paris, 1945, p. 382.

Mallarmé, Stéphane, Correspondance, VIII, 1896, éd. par Henri Mondor et Lloyd James Austin, Gallimard, Paris, 1983.

Muhfeld, Lucien, « Sur la clarté », Revue blanche, XI, no 75, 15 juil. 1896, p. 73-82.

Raynaud, Ernest, La Mêlée symboliste : portraits et souvenirs, Renaissance du livre, Paris, 1920-1922, 3 vol.

Raynaud, Ernest, En marge de la mêlée symboliste, Mercure de France, Paris, 1936.

Tarde, Gabriel de, préf. de Karsenti, Bruno, Les Lois de l’imitation, Kimé, Paris, 1993 [1890].

Paul Valéry, « Essai sur Stéphane Mallarmé » (vers 1899), Cahiers, vol. II (1894-1914), Gallimard, Paris, 1988.

Choix d’études

Antoine, Gérald et Martin, Robert, dir., Histoire de la langue française : 1880-1914, CNRS Éd., Paris, 1999.

Antoine-Orliac, La Cathédrale symboliste : t. 2, Mallarmé tel qu’en lui-même, Mercure de France, Paris, 1948.

Auroux, Sylvain, « Introduction », Histoire des idées linguistiques, Mardaga (Philosophie et langage), Bruxelles, 1989, t. 1.

Armengaud, Françoise, « Nom », Encyclopaedia Universalis, 16, 384-387.

Ayres-Bennet, Wendy, « Les ailes du temps et la plume du “remarqueur” », Romantisme, no 86, 1994, p. 33-46.

Barois, Édith, « Les conversations dans Du côté de Guermantes », BMP, no 21, 1971, p. 1131-1146.

Barthes, Roland, « Proust et les noms » [1967], Le degré zéro de l’écriture suivi de Nouveaux essais critiques, Seuil (« Point »), Paris, 1972.

Barthes, Roland, Le Degré zéro de l’écriture, Seuil (« Points »), Paris, 1953.

Bénézet, Mathieu, Le Roman de la langue (Des romans : 1960-1975), UGE (« 10/18 »), Paris, 1977.

Bohème, Geneviève, Le Peuple par écrit, Seuil, Paris, 1986.

Bordas, Éric, Balzac, discours et détours : pour une stylistique de l’énonciation romanesque, Presses Universitaires du Mirail (« Champs du signe »), Toulouse, 1997.

Bouillaguet, Annick, Marcel Proust : le jeu intertextuel, Éd. du Titre, Paris, 1990.

Bouillaguet, Annick, Proust lecteur de Balzac et de Flaubert, Champion, Paris, 2000.

Brun, Bernard, « Proust et Joyce à leur manière », Genèse de Babel : Joyce et la création, CNRS (Textes et manuscrits), Paris, 1985, p. 217-226.

Buisine, Alain, « Matronymies », Littérature : « Des noms et des corps », no 54, 1984, p. 54-78.

Cassirer, Ernst, Langage et mythe, Minuit, Paris, 1973 [1953].

Castoriadis, Cornelius, L’Institution imaginaire de la société, Seuil, Paris, 1975.

Chalier, Catherine, « L’appel », Nom, prénom : la règle du jeu, Autrement (Série Mutations 147), Paris, 1994.

Chantraine, Olivier, Le Métalangage dans À la recherche du temps perdu, Thèse, Lille, 1992.

Chaurand, Jacques, « La qualité de la langue au Moyen Âge », La qualité de la langue ? : le cas du français, ouvrage collectif, sous la dir. de Jean-Michel Eloy, Actes du Symposium, Paris Sorbonne, 5 et 6 avril 1993, Champion, Paris, 1995 (« Politique linguistique »), p. 25.

Chaurand, Jacques, « Quelques réflexions sur le vocabulaire de Françoise dans l’œuvre de Proust », Cahiers de lexicologie, no 109, 1997.

Chaurand, Jacques, dir., Nouvelle histoire de la langue française, Seuil, Paris, 1999.

Chudak, Henryk, Les Générations symbolistes : essai sur Thibaudet, Université de Varsovie : Warsawa, Varsovie, 2000.

Citti, Pierre, La Mésintelligence. Essai d’histoire de l’intelligence française : du symbolisme à 1914, Éd. des Cahiers intempestifs (« Lieux littéraires », 3), Saint-Étienne, 2000.

Clerget, Joël, « Au nom de : ouverture », Le nom et la nomination : sources, sens et pouvoir, Actes du colloque de Villeurbanne, 24-26 nov. 1988, Erès, Toulouse, 1990.

Colin, Jean-Paul et Carnel, Agnès, « Argot, dicos, tombeaux ? », Langue française, no 90 « Parlures argotiques », Larousse, Paris, mai 1991, p. 28-39.

Compagnon, Antoine, La Troisième république des Lettres : de Flaubert à Proust, Seuil, Paris, 1983.

Compagnon, Antoine, Proust entre deux siècles, Seuil, Paris, 1989.

Coquet, Jean-Claude, La Quête du sens : le langage en question, PUF, Paris, 1997.

Deleuze, Gilles, Proust et les signes, 2e éd. augm., PUF (« À la pensée »), Paris, 1970 [1964].

Ducrot, Oswald, Todorov, Tzvetan, Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Seuil (« Points essais »), Paris, 1972.

Dufour, Philippe, « La Science romanesque du langage », Les Temps modernes, nov-déc. 1999.

Dufour, Philippe, La Pensée romanesque du langage, Seuil (« Poétique »), Paris, 2004.

Dumas, Georges, « Le symbolisme dans la langue », Revue philosophique : de la France et de l’étranger, Alcan, Paris, janv.-févr. 1934, p. 5-37.

Eco, Umberto, Lector in fabula ou la coopération interprétative dans les textes narratifs, trad. de l’italien par Myriem Bouzaher, Le livre de poche : Grasset, Paris, 1979.

Eco, Umberto, La Recherche de la langue parfaite dans la culture européenne, Seuil (« Points »), Paris, 1994.

Fernandez, Dominique, « Proust fils de personne », L’Arbre jusqu’aux racines : psychanalyse et création, Grasset, Paris, 1972.

Ferré, André, « Marcel Proust et la linguistique », Vie et langage, nos 157 et 158, avril et mai 1965.

Fraisse, Luc, Proust au miroir de sa correspondance, Sedes, Paris, 1983.

Fumaroli, Marc, Trois Institutions littéraires, Gallimard (« Folio »), Paris, 1994.

Gary-Prieur, Marie-Noëlle, « Le nom propre constitue-t-il une catégorie linguistique ? », Langue française : « Syntaxe et sémantique des noms propres », no 92, décembre 1991, p. 4-25.

Gary-Prieur, M.-Noëlle, Grammaire du nom propre, PUV, Paris, 1994.

Gauvin, Lise, La Fabrique de la langue : de François Rabelais à Réjean Ducharme, Seuil (« Points essais »), Paris, 2004.

Genette, Gérard, Figures II, Seuil (« Poétique »), Paris, 1969.

Genette, Gérard, Figures III, Seuil (« Poétique »), Paris, 1972.

Hamer, Kathryn, « From brouillon to roman : Proust’s observation of spoken language as an element of À la recherche du temps perdu », Essays in french literature, Australia, XVIII, novembre 1981, p. 29-41.

Henrot, Geneviève, « Déviances discursives : portrait de Charlus en hautparleur », Paris, Bulletin d’informations Proustiennes, Éd. rue d’Ulm, Paris, 2001.

Henry, Anne, Marcel Proust : théories pour une esthétique, Klinksieck, Paris, 1981.

Herschberg Pierrot, Anne, « Du Contre Sainte-Beuve à l’écriture de la Recherche (1908-1909) », Introd. Du coté de chez Swann, éd. établie sous la dir. de Jean Milly par Bernard Brun et Anne Herschberg Pierrot, Flammarion (GF), Paris, 1987, p. 53-74.

Houdebine, Anne-Marie, « De l’imaginaire des locuteurs et de la dynamique linguistique », Cahiers de l’Institut de linguistique de Louvain, éd. Michel Francard, vol. 1, Lewen, Peeters, 1994, p. 31-39.

Houdebine-Gravaud, Anne-Marie, « L’unes langue », La Qualité de la langue ? : le cas du français, Champion, Paris, 1995 (« Politique linguistique »), p. 95-120.

Houdebine, Anne-Marie, (dir.), L’imaginaire linguistique, L’Harmattan (« Langue et parole »), Paris, 2002.

Jouve, Vincent, L’Effet-personnage dans le roman, PUF (« Écriture »), Paris, 1992.

Lavagetto, Mario, Chambre 43 : un lapsus de Marcel Proust, Belin (« L’Extrême contemporain »), Paris, 1996.

Le Bidois, Robert, « Le langage parlé des personnages de Proust », Le Français moderne, no 3, juin-juil. 1939.

Lejeune, Philippe, « Les carafes de la Vivonne », Recherche de Proust, Seuil (« Points »), Paris, 1980, p. 163-196.

Leriche, Françoise, « Préface » à son édition de Sodome et Gomorrhe, LGF (« Livre de poche classique »), Paris, 1993.

Matoré, Georges et Mecz, Irène, « Proust linguiste », Festschrift Walter von Wartburg zum 80, Geburtstag no 18, mai 1968, p. 279 à 292.

Matoré, Georges, « Autour d’un personnage de la Recherche du temps perdu : Mme Verdurin. Étude lexicologique », Mélanges de linguistique et de philologie romanes dédiés à la mémoire de Pierre Fouché (1891-1967). Études linguistiques, 11, Klincksieck, Paris, 1970, p. 221.

Matoré, Georges et Mecz, Irène, Musique et structure romanesque dans la Recherche du temps perdu, Klincksieck, Paris, 1972.

Meschonnic, Henri, Des mots et des mondes, Hatier (« Brèves Littérature »), Paris, 1991.

Meschonnic, Henri, De la langue française, Hachette, Paris, 1997.

Milly, Jean, « Sur quelques noms proustiens », Littérature, no 14, mai 1974, p. 68-87.

Milly, Jean, La Phrase de Proust : des phrases de Bergotte aux phrases de Vinteuil, Larousse, Paris, 1975.

Milly, Jean, Proust et le style, Paris, 2e éd. augm. d’un complément bibliogr., Slatkine reprints, Genève, 1991 [Minard, 1970].

Mouton, Jean, Le Style de Marcel Proust, Corrêa, Paris, 1948.

Nouss, Alexis, « Noms secrets et noms sacrés », Le Texte et le nom, sous la dir. de Martine Léonard et Élisabeth Nardout-Lafarge, XYZ (« Documents »), Montréal, 1996.

O’Brien, Justin, « Proust and “le joli langage” », PMLA, juin 1965, p. 259.

Pierron, Sylvie, « Comme Elstir Chardin... : d’un article de jeunesse au roman d’une vie », postface à la réed. de [Chardin et Rembrandt], Proust, Marcel, Comme Elstir Chardin..., Altamira, Paris, 1999.

Pierron, Sylvie, « La “langue Françoise” dans À la recherche du temps perdu », Littérature, no 116, déc. 1999.

Pierron, Sylvie, À la recherche du temps perdu et la question de la langue française, Thèse de doctorat, sous la dir. de Jacques Neefs, Paris 8, Saint-Denis, 2002.

Pierron, Sylvie, « L’écrivain : entre conscience et imaginaire linguistiques », Actes des Dix-septièmes Journées de linguistique, 13-14 mars 2003, CIRAL, Québec, 2004.

Pierron, Sylvie, « Rapport au style », Bulletin d’informations proustiennes, no 35, Éditions Rue d’Ulm (à paraître).

Pierssens, Michel, « Proust et la planchette magique » [Proust et le spiritisme], Paris, Critique, avril 1988, t. XLIV, no 490, p. 320-335.

Pierssens, Michel, Savoirs à l’œuvre : essais d’épistémocritique, PU de Lille, Lille, 1990.

Philippe, Gilles, Sujet, verbe, complément : le moment grammatical de la littérature française. 1890-1940, Gallimard (« Bibliothèque des idées »), Paris, 2002.

Richard, Jean-Pierre, Proust et le monde sensible, Seuil, Paris, 1974.

Roger, Alain, Proust : les plaisirs et les noms, Denoël (« L’Infini »), Paris, 1985.

Rosen, Elisheva, « Quand un texte se met à lire ses lecteurs », L’Institution du texte. Pour Jacques Dubois, Labor, Bruxelles, 1999.

Roudaut, Jean, « Mallarmé et Proust », NRF, oct. 1993, no 489, p. 47-59.

Saint-Gérand, Jacques-Philippe, « “Un des mots dont l’acception est la plus vague et l’usage le plus étendu dans les idiomes modernes”, et le génie de la langue française au XIXe siècle (1780-1960)... avec un petit prolongement jusqu’à nos jours », Et le génie des langues ?, sous la dir. d’Henri Meschonnic, PUV, Saint-Denis, 2000, p. 30.

Saint-Gérand, Jacques-Philippe, « “Comme une araignée sacrée...” : note sur Stéphane Mallarmé et les sciences du langage contemporaines (1842-1898) », La Licorne, no 45 (« Mallarmé et la prose »), UFR Langues et littératures, Poitiers, 1998, p. 51-82.

Samoyault, Tiphaine, Excès du roman, Nadeau, Paris, 1999.

Samoyault, Tiphaine, Romans-mondes : les formes de la totalisation romanesque au vingtième siècle, Université Paris 8, sous la dir. de Jacques Neefs, décembre 1996, 3 vol.

Simonsen, Michèle, « Sortilèges et exorcismes », Nom, prénom : la règle du jeu, Autrement (série « Mutations », 147), Paris, 1994.

Serça, Isabelle, La Parenthèse chez Proust : étude stylistique et linguistique, Thèse pour le Doctorat de Lettres, sous la dir. de François-Charles Gaudard et Dominique Maingueneau, Université de Toulouse-Mirail, UFR Lettres, Langages et Musique, Département de Linguistique française et romane, déc. 1997, 3 vol.

Straka, Georges, « “Allons, aboutez voir votre manteau et filons” : commentaires », Cahiers de linguistique de Louvain, 1984, no IX, p. 247-274.

Straka, Georges, « La langue de Françoise dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust », Lorraine vivante : hommage à Jean Lanher, Presses Universitaires de Nancy, Nancy, 1993.

Tadié, Jean-Yves, Marcel Proust : biographie, Gallimard, Paris, 1996.

Tadié, Jean-Yves, Proust et le roman : essai sur les formes et techniques du roman dans À la recherche du temps perdu, Gallimard (« Tel »), Paris, 1971.

Ullman, Stephen, « Les idées linguistiques de Proust dans Jean Santeuil », Revue de linguistique romane, 1967, no 3, p. 134-146.

Victorri, Bernard, Fuchs, Catherine, La polysémie : construction dynamique du sens, Hermès, 1996.

Wilson, Claudine I., « Marcel Proust as a lover of language », The French quarterly, 10, 1928, p. 61-62.

Zima, Pierre, L’Ambivalence romanesque : Proust, Kafka, Musil, Le Sycomore, Paris, 1980.

© Presses universitaires de Vincennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540