Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Ce beau français un peu individuel

Proust et la langue

L’Imaginaire du texte

Éditeur : Presses universitaires de Vincennes

Lieu d’édition : Saint-Denis

Publication sur OpenEdition Books : 26 juin 2018

Collection : L’Imaginaire du texte

Année d’édition : 2005

Nombre de pages : 256


Présentation

Les signes sont nombreux, dans À la recherche du temps perdu, d'une réflexion sur les rapports entre langue nationale et création littéraire. Cette réflexion s'amorce en amont du roman, bien sûr. Elle évolue d'une dépense « néo-classique » de la clarté - qui oppose Proust à Mallarmé - au projet « révolutionnaire » d'« attaquer » le français. Mais par quels moyens romanesques ?

Ce livre présente les différentes mises en scène de la langue dans le roman (langages variés, commentaires avertis du narrateur, « applications » de théories ou d'idéologies linguistiques). Il en émerge un imaginaire de la langue proprement proustien, comme une alternative aux choix littéraires de cette époque où, entre Sedan et 1914, la poussée du nationalisme entretint la plus manichéenne des « crises du français ».


Sommaire

Première partie. Proust dans la mêlée

Deuxième partie. La langue maîtrisée

Troisième partie. La langue échappée

Quatrième partie. La langue attaquée


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.