Version classiqueVersion mobile

Ce beau français un peu individuel

Proust et la langue

Les signes sont nombreux, dans À la recherche du temps perdu, d'une réflexion sur les rapports entre langue nationale et création littéraire. Cette réflexion s'amorce en amont du roman, bien sûr. Elle évolue d'une dépense « néo-classique » de la clarté - qui oppose Proust à Mallarmé - au projet « révolutionnaire » d'« attaquer » le français. Mais par quels moyens romanesques ?

Ce livre présente les différentes mises en scène de la langue dans le roman (langages variés, commentaires ave...


Lire la suite
  • Éditeur : Presses universitaires de Vincennes
  • Collection : L’Imaginaire du texte
  • Lieu d’édition : Saint-Denis
  • Année d’édition : 2005
  • Publication sur OpenEdition Books : 26 juin 2018
  • EAN (Édition imprimée) : 9782842921606
  • EAN électronique : 9782842929336
  • DOI : 10.4000/books.puv.888
  • Nombre de pages : 256 p.

Première partie. Proust dans la mêlée

Deuxième partie. La langue maîtrisée

Troisième partie. La langue échappée

Quatrième partie. La langue attaquée

© Presses universitaires de Vincennes, 2005

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search