Version classiqueVersion mobile

Figuration de l’inhumain

 | 
Luc Vancheri

Figures diégétiques

Texte intégral

1Ici, le portrait, qui est le fond archéologique sur lequel parlent les hommes, n’est pas épuisé par la parole. Il revient à son origine avec une image semblable, mais dessaisie du monde ; et, dans l’intervalle, il a laissé un corps véridique se déposer dans le film : le personnage conquis par la fiction. La figuration se construit et se conclut du portrait, cette énergie diégétique qui décide des élans du récit, cette matière inépuisable d’où surgissent les corps prescrits par chaque description. Loi figurative qui cadre la diégèse, et recentre le sens.

© Presses universitaires de Vincennes, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search