Version classiqueVersion mobile

Figuration de l’inhumain

 | 
Luc Vancheri

Figures diégétiques

Texte intégral

1Ni l’homme ni le peuple mais seulement la masse et la matière. Pas de paysage non plus, rien que des surfaces et des puissances. Cecil B. DeMille filme notre inhumanité.

2Mais au moment où le désert remplace la neige, Cecil B. DeMille, destinant Moïse à d’autres compositions, dépêche et détache les figures qui nous apprennent ce que la masse est devenue : un peuple.

3Les déluges et les catastrophes rappellent la figuration demillienne à son aveuglement mais découvrent aussi ce que cache la puissance des figures élues : une étonnante lassitude devant les exigences du spectaculaire.

4Cecil B. DeMille s’y soumet comme Moïse s’y résigne, cherchant dans la silhouette éclairée de Dieu l’image de sa foi.

© Presses universitaires de Vincennes, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search