Version classiqueVersion mobile

Cinéma muséum

 | 
Barbara Le Maître
, 
Jennifer Verraes

La mise en scène de l’art : à rebours

Vidéo : un art archaïque

Bruno Nassim Aboudrar

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’expression « art contemporain » a imposé dans l’usage l’emploi absolu du mot « contemporain ». Or cet emploi, s’il n’est fautif, est au moins intrinsèquement paradoxal, dans la mesure où « contemporain » inscrit dans sa construction même une relativité temporelle. Non seulement on est toujours contemporain de quelque chose (d’autre que soi : contemporain de soi seul se dit « idiot », au sens premier), mais encore le contemporain suppose en soi la relation de deux plans temporels. L’art contemporain – et c’est, au fond, ce qui justifie l’emploi absolu du mot dans l’expression – interroge, éprouve ou met en œuvre, inlassablement, la relation des plans temporels programmée par le préfixe cum, avec : miroitement de l’un dans l’autre, expression voire représentation de l’un par l’autre, glose, critique, commentaire de l’un sur l’autre.

De l’art vidéo, on a pu dire, jusque dans le titre du maître ouvrage qui, en France, lui est consacré, que c’est « un art contemporain1 ». Et ça l’est, l...

Auteur

Professeur d’esthétique et de théorie de l’art à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, et chercheur au sein de l’IRCAV. Il travaille essentiellement sur deux thèmes, auxquels il a consacré récemment plusieurs articles : « l’iconographie du Christ ressuscité » et « l’impact visuel du voile musulman ». Il a notamment publié Voir les fous, PUF, 1999 ; Nous n’irons plus au musée, Aubier, 2000 ; et, en 2009, un roman, Ici-bas, Gallimard, prix Léopold Sédar Senghor du premier roman francophone, 2010.

© Presses universitaires de Vincennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search