Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Romanticoco. Fantaisie, chimère et mélancolie (1830-1860)

 | 
Pierre Laforgue

Troisième partie. Alibis

Avant-propos

Texte intégral

1L’alibi chez Michelet est l’expression conceptuelle de l’ailleurs. Il fait son apparition juste après l’achèvement de l’Histoire de la Révolution, alors que les espoirs des années quarante se sont effondrés, alors que le prométhéisme révolutionnaire a fait long feu. Maintenant, au mitan des années cinquante et soixante, seul demeure un lieu hors du lieu, qui est aussi un lieu hors du temps, l’ailleurs de la nature, pour essayer de nouveau d’appréhender le réel historique et politique. C’est semblablement ce que fait Baudelaire dans l’unique texte prophétique qu’il ait commis, en portant sur le temps présent un regard d’outre-monde, où se mêlent tristesse et colère face au présent. À eux deux, Michelet et Baudelaire pointent à l’horizon de la réalité l’au-delà utopique et prophétique de son dépassement.

© Presses universitaires de Vincennes, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540