Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

9. La Couleur au carré

p. 101-108


Extrait

1Le Mystère Picasso est un film fondé sur une série de contradictions : c’est un film en noir et blanc qui dès la 10e minute (c’est-à-dire au deuxième dessin) prend des couleurs ; c’est un film au classique format 1 x 1,37 qui se déploie dans sa deuxième partie au format Cinémascope (image de 1 x 2,35). En ce qui concerne la question du noir et blanc, elle a déjà été analysée en 1956 par André Bazin :

Matériellement, Le Mystère Picasso est un film en noir et blanc tiré sur pellicule couleur, sauf, exclusivement, quand l’écran est occupé par la peinture. […] Clouzot ainsi fait admettre […] comme une réalité naturelle que le monde réel soit en noir et blanc, à « l’exclusion de la peinture ». […] On trouve alors tout naturel que le contrechamp du peintre, noir et blanc, sur son tableau, soit en couleur 1.

2Enfin, au terme de sa démonstration, Bazin arrive à la conclusion suivante : il s’agit d’un « film en couleur, rétrogradé en noir et blanc dans les séquences extra-picturales 2 ».

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.