Version classiqueVersion mobile

Le travail du cinéma II

 | 
Dominique Villain

Albert Sera. Torero

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bataille à perte de vue, film d’André S. Labarthe.

Image 10000000000002EA00000238A45DEAAF.png

Albert Serra a réalisé deux longs métrages, sortis en salles après avoir été sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes. En 2006, Honor de cavalleria est une adaptation très libre de Don Quichotte, et en 2008, Le Chant des oiseaux raconte l’histoire des Rois Mages. Auparavant, Albert Serra avait fait un premier long métrage amateur « pour s’amuser », dont on ne sait pas grand chose, intitulé Crespià, nom d’une commune de Catalogne.

Albert Serra est catalan et Honor de cavalleria a été tourné près de chez lui, dans la langue catalane, même si Don Quichotte est une œuvre majeure de la littérature castillane.

Albert Serra et Dominique Villain, lors de la rencontre du 25 mars 2011, filmée par Verenice Benitez.

Image 1000000000000400000002400B904E1B.png

Albert Serra et Dominique Villain, lors de la rencontre du 25 mars 2011, filmée par Verenice Benitez.

Image 100000000000040000000240D5459D06.png

Une première question pourrait être : comment commencer, comment arriver à faire un premier film ? Et se profile tout de ...

© Presses universitaires de Vincennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search