Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Pascal Quignard

 | 
Christian Doumet
, 
Ogawa Midori

Inhaltsverzeichnis

I. L'ordre du texte

Midori Ogawa

L’ode de Pascal Quignard

L’écriture et l’Orient
Sur le mot « littérature » : le « bun-gaku »
Vers l’amont de la littérature japonaise
L’ode du retour
Bénédicte Gorrillot

Pascal Quignard et Lycophron : l’art d’un traduire paradoxal

Le français de Pascal Quignard : une « auberge du lointain grec ». Dans le paysage contemporain de la traductologie
Mettre l’Autre en soi
Un français bizarre : une langue légendaire
La trahison de l’hospitalité : le français remodèle l’étranger (le grec). Deguy et Ricœur : les limites de la langue d’accueil
Deguy et Heidegger : toute traduction est interprétation
Lycophron remodelé par Pascal Quignard : le sur-Obscur
Leçon de Lycophron-Quignard : traduire la radicale altérité de l’autre. Quignard-Ricœur : traduire ou l’art d’un mime négatif
Lycophron : la première mise en scène de l’échec du traduire
Aggravation quignardienne : la radicale altérité
Théâtraliser les écarts de traduction

II. L'ordre de l'art

Keling Wei

La (dé)figure de l’artiste

Vers le visage-paysage du monde
(Auto)portrait de l’artiste : osmose flottante entre la littérature et l’art
La manière noire de l’écriture de Pascal Quignard
La peinture chinoise et l’art de traits
Eberhard Gruber

Réécriture du conte ? Ou de la latence du genre

Du Triomphe du temps au désenchantement
Le merveilleux déconstruit par le monstrueux
Introduction de la latence dans le conte
Un conte catachrétique ?
Quand l’écriture fait la navette dans l’aporie
Mireille Calle-Gruber

Écrire avec les mots des morts

Ne rien assagir
Les sagesses de Pascal Quignard

III. La part des êtres et des choses

Michaël Ferrier

La part du chien : des esprits animaux dans l’œuvre de Pascal Quignard

Le « vaste camp de l’animal »
Une présence constante et protéiforme
Une place stratégique
Tous les vivants
Trois pistes pour une lecture animale
La part asociale : le renard et le coucou
L’amont animal de l’histoire : à la recherche de la bestiole
Animaux-machines contre esprits animaux
Écrire en animal
Vincent Giraud

La cueillette du sens

Pascal Quignard et Sei Shōnagon

Récit : Pascal Quignard und Piano : Kaoru Hakata

Récit-récital : Femme disant adieu

À partir du deuxième mouvement de la sonate de Schubert pour piano en la majeur, D.959.
Femme disant adieu.
À partir du deuxième mouvement du trio de Haydn pour piano, violon, violoncelle en mi majeur, Hob XV. 28
Une improvisation à partir de Beethoven, Das Lebewohl, Abwesenheit
À partir de Couperin, Les Ombres errantes
Toru Takemitsu, La Pause ininterrompue I – d’après un poème de Shuzo Takiguchi
À partir de Purcell (et Katherine Philips), O solitude
À partir de Gluck, Ah Che leggo
Sur Bach Busoni, Ich ruf zu dir