Version classiqueVersion mobile

Toni Morrison

 | 
Maryemma Graham
, 
Andrée-Anne Kekeh-Dika
, 
Janis A. Mayes

II. Les voies de l'objet : figuration, circulation, savoirs

Au-delà du « destin manifeste », « une idée du paradis dans la vie, non dans l’après-vie1 », ou l’art d’apprendre à y voir sans images

Beyond “Manifest Destiny,” “A View of Heaven as Life not Heaven as Post-life,” Or How to See Without Pictures

Claude Le Fustec

Résumé

Cet article repose sur un dialogue entre le discours d’acceptation du prix Nobel prononcé par Toni Morrison à Stockholm en 1993 et son neuvième roman, A Mercy (2008), et tente d’explorer comment s’opèrent les dépassements du visible ordinaire par le biais de la fiction. Dans son Discours de Stockholm en effet, Morrison fait de la littérature un instrument de sagesse et un moyen d’apprendre à voir sans images. Cette mise en scène du pouvoir de la fiction à viser un au-delà de la perception ordinaire, qui s’incarne à travers le personnage de la conteuse-gourou aveugle dans le Discours de Stockholm, trouve par ailleurs une illustration parfaite dans la technique narrative de A Mercy (Un don) et dans la mise en écriture du concept de la « destinée manifeste ». Au-delà de la révision du discours colonisateur américain, le roman invite à une autre appréhension de la lecture, non plus comme simple déchiffrage de mots mais comme ouverture de la conscience aux signes du monde. Conviant le lecteur à transmuer son regard en vision, à l’instar des jeunes écervelés venus mettre à l’épreuve la vieille conteuse aveugle dans le Discours de Stockholm, et finalement transformés par la rencontre, A Mercy transfigure le médium même de la fiction : l’allégorie. Mode d’écriture favori des historiographes puritains, l’allégorie est, sous la plume de Morrison, transfigurée et cesse de se vouloir interprétation d’une volonté divine justifiant la barbarie des hommes pour devenir instrument d’écoute, au service de l’invisible. Cette réécriture de l’histoire des premières colonies est autant celle de l’échec d’une utopie qu’une invitation au voyage imaginaire vers ce qu’aurait pu être le Nouveau Monde.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On ne peut m’enlever le mérite de donner l’illusion de la vie
à mes créations les plus irréelles. toute mon originalité consiste donc
à faire vivre humainement des êtres invraisemblables
selon les lois du vraisemblable, en mettant, autant que possible,
la logique du visible au service de l’invisible.
Odilon Redon2

Dans son discours d’acceptation du prix Nobel, Morrison introduit son propos par une remarque sur la fonction du conte : non point seulement distraire mais transmettre la connaissance. L’écrivain s’emploie ensuite à narrer une parabole mettant en scène un face-à- face entre une vieille aveugle réputée pour sa sagesse et un groupe de jeunes gens dont l’ignorance n’a d’égal que l’arrogance. Or, face à la parole elliptique de l’aïeule, les jeunes impudents sont renvoyés à la profondeur jusque-là insoupçonnée de leur questionnement. L’ayant interrogée sur ce qu’ils savaient être impossible pour elle à percevoir – la présence d’un oiseau entre leurs mains –, ces jeunes chercheurs...

Auteur

Claude Le Fustec est maître de conférences en littérature (afro-)américaine à l’Université de Rennes 2. Elle est l’auteur d’une monographie sur Toni Cade Bambara intitulée Toni Cade Bambara: entre militantisme et fiction (Belin, 2003) et s’apprête à publier une

étude du rapport de la fiction américaine à la transcendance (Northrop Frye and American Fiction, University of Toronto Press, 2014), qui inclut un chapitre sur Beloved de Toni Morrison.

Claude Le Fustec is Assistant Professor in (Afro-)American Literature at Rennes 2 University. Her publications include a book on Toni Cade Bambara (Toni Cade Bambara : entre militantisme et fiction, Paris, Belin, 2003). Her next publication (Northrop Frye and American Fiction, University of Toronto Press, 2014) will discuss transcendence in American fiction, notably in Toni Morrison’s Beloved.

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search