Version classiqueVersion mobile

Cixous sous X

 | 
Marie-Dominique Garnier
, 
Joana Masó

II. Boîtes aux lettres diacritiques

Les lettres de l’amour… même

Marta Segarra

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il y a dans L’Amour même dans la boîte aux lettres d’Hélène Cixous un signifiant, «  Olivier de Serres », qui pourrait être le mot «   = x » auquel Gilles Deleuze 1 donnait une portée transcendantale en tant qu’élément récurrent qui assure la circulation du sens dans un texte. Je prends le risque donc d’avancer d’emblée qu'Olivier de Serres, c’est le nom de l’amour même, son schibboleth. Il serait cependant plus logique de penser qu’Olivier de Serres n’est que son lieu, puisque le Prière d’insérer de L’Amour même commence par la phrase  : «  Où se passe l’amour même  ? ». Cette question trouve sa réponse immédiatement après  : «  Dans une cage. Dans une boîte à lettres. Dans un livre ». Les lieux sont fondamentaux chez Cixous, et il est dit dans L’Amour même  : «  Ce sont les lieux qui font l’amour. […] Les êtres de passion qui trouvent refuge dans le Lieu n’ont pas la moindre idée des minutieuses qualités de ce lieu 2. » J’essaierai ici de décrire quelles sont les «  qualités » du ...

Auteur

Professeur de littérature française à l’université de Barcelone, et directrice du Centre de recherche Dona i literatura dans cette même université. Elle est chercheur associé au Centre d’études féminines et d’études de genre de l’université Paris 8. Elle a «  édité » cele Séminaire de Barcelone d’Hélène Cixous et Jacques Derrida (Lengua por venir/Langue à venir, bilingue, 2004), ainsi que le premier recueil de textes critiques sur Cixous publié en Espagne  : Ver con Hélène Cixous (2006) et le collectif L’Événement comme écriture. Lire Cixous et Derrida (2007). Son dernier livre personnel est Traces du désir (2009).

© Presses universitaires de Vincennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search