Version classiqueVersion mobile

Roland Barthes

 | 
Jonathan Culler

Chapitre 10. L'homme de lettres

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

«  Je n’ai pas de biographie, déclare Barthes. «  Ou, plus exactement, à dater de la première ligne que j’ai écrite, je ne me vois plus. » Il arrive à se rappeler son enfance et sa jeunesse, mais ensuite, «  tout passe par l’écriture » (Le Grain de la voix  : 245). Ses réflexions pointues sur le soi, où il se moque de lui-même, le présentent comme un ensemble hétéroclite d’idées, de déclarations et de propositions, une collection changeante de fragments sans centre ou unité  : «  Le sujet que je suis n’est pas unifié » (283). Dans Roland Barthes par Roland Barthes, deux points de vue alternent. D’une part, l’auteur se plaint de ce que l’imaginaire de l’«  écrire sur soi » risque de déplacer le «  je ». «  [E]n roue libre dans le langage, je n’ai rien à quoi me comparer […] le symbolique devient à la lettre immédiat : danger essentiel pour la vie du sujet  : écrire sur soi peut paraître une idée prétentieuse  ; mais c’est aussi une idée simple  : simple comme une idée de suicide » (...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search