Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Le journal lycéen, un espace d’expression poétique

p. 379-394


Extrait

1En septembre 1965, un professeur du lycée Chaptal à Paris invite André Breton – qui fut élève de l’établissement – à livrer ses souvenirs sur sa scolarité et sur les poèmes qu’il publia en 1911-1912 dans la revue d’élèves intitulée Vers l’idéal. La réponse de Breton prend alors la forme d’une lettre à la fois cinglante et émouvante, où l’écrivain désavoue les vers de jeunesse parus dans le journal de ses camarades : « Quant à ces vers, perdus dans un pauvre journal d’écoliers, comme ceux qui leur seraient contemporains ou antérieurs je les tiens pour balbutiements et souhaite qu’on en épargne la lecture à qui veut bien s’intéresser à moi1. »

2Ce sont ces pauvres journaux d’écolier que je voudrais ici mettre en lumière. Non pour y découvrir quelque futur André Breton, mais tout simplement pour tirer de l’oubli, voire du mépris, une parole poétique certes illégitime (au sens où elle ne bénéficie pas des mécanismes de légitimation qui régissent le champ littéraire tel que le décri

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.