Version classiqueVersion mobile

Pour la poésie

 | 
Corinne Blanchaud
, 
Cyrille François

Chapitre 2. Singularités poétiques

Paysages de Nimrod dans Babel, Babylone : de la boue et de l’or

Yaya Mountapmbémé P. Njoya

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pierre, poussière (1989), Passage à l’infini (1999), Babel, Babylone (2010) sont les trois recueils majeurs du poète tchadien francophone le plus connu sur la scène littéraire internationale, Nimrod. En trois décennies de production littéraire et poétique, il a pu donner un écho à cette littérature bien mineure dans un espace littéraire régional où l’on relève quelques grands noms de la littérature africaine francophone.

Pourtant, à la lecture de ses textes poétiques, ce n’est pas directement la dénonciation des dérives politiques, de la misère sociale, ni d’autres plaies de l’histoire qui font le lot des textes francophones africains au point d’en constituer un trait essentiel, qui attire d’emblée l’attention du lecteur. L’on relève que le thème du paysage y occupe plutôt une place de choix. Comme il le dit lui-même, il « s’efforce seulement de faire émerger la beauté, d’où qu’elle se vienne. C’est dans l’entrelacs des sensations que celle-ci me fait signe : le paysage est devenu le...

Auteur

Doctorant en cotutelle à l’Université Paris-Est et à l’Université de Maroua. Membre des laboratoires LLEC-Ens/Uma et LIS-Upec, il enseigne, en qualité d’assistant, les poésies française et francophone à l’ENS de Maroua. Ses travaux actuels portent sur l’imaginaire cosmopolite dans les écritures migrantes en francophonie. Il est l’auteur de La Malédiction littéraire de François Villon. Malheurs, légitimité et postérité de Villon (Sarrebruck, Éditions Universitaires Européennes, 2011) et « Espaces poétiques et lieux d’appartenance chez Andrée Chedid : cartographie d’une identité-monde » (in Raymond Ateba Mbassi, Être littéraire aujourd’hui en francophonie, et ailleurs : visages, présages et usages, FRED, PULIM (en cours de publication).
 

© Presses universitaires de Vincennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search