Version classiqueVersion mobile

Les français en Égypte

 | 
Daniel Lançon

Destins des intermédiaires culturels : l’Égypte des Français, les Français d’Égypte

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

I

Les antiquités pharaoniques et alexandrines inspirèrent bien souvent les écrivains-voyageurs du xixe siècle, « égyptosophes » sincères ou ironiques1, héritiers gnostiques d’une l’Égypte terre des mystères parfois revisitée par le merveilleux médiéval arabe, lettrés rêvant bien souvent d’un autre temps de l’Orient2. Néanmoins, passée l’acmé d’une Description continuée de l’Égypte par le biais des récits viatiques liés à des Itinéraires traditionnels, et si l’on excepte la singulière naissance à l’écriture littéraire par l’Égypte de Michel Butor, rare alliance de la mémoire collective (le mythe des origines communes de la civilisation) et personnelle avec l’imagination créatrice au milieu du xxe siècle, force est de constater que dès les dernières décennies du xixsiècle, le Voyage d’Égypte comme microgenre littéraire de l’écriture de l’Orient est contesté. La remise en cause progressive de ses thématiques et de ses motifs (la fascination pharaonique, le pittoresque de la couleur lo...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search