Version classiqueVersion mobile

Les français en Égypte

 | 
Daniel Lançon

Critiques et professeurs en mission

« La condition itinérante de l’homme1 » dans le siècle : les années égyptiennes de Gabriel Bounoure

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1953 et 1963, Gabriel Bounoure publie une quinzaine d’écrits critiques ainsi que quelques proses poétiques ou fictionnelles en relation avec l’Égypte, le plus souvent moderne ou contemporaine, dans La Nouvelle Revue Française, Les Lettres nouvelles, le Mercure de France et Les Cahiers du Sud ainsi que dans l’excellente Revue du Caire.1

Porte-parole de la France littéraire dans un pays transformé

Les circonstances qui valent au conseiller culturel Gabriel Bounoure son départ imprévu du Liban sont connues. Abdelrahman Badawi, professeur égyptien associé à l’université de Beyrouth, publie dans l’hebdomadaire cairote Actualités le 16 février 1952, sans l’autorisation de son auteur, une correspondance privée relative à la politique jugée peu courageuse de la France en Afrique du Nord et au possible avenir républicain de l’Égypte alors que le pays est encore une monarchie2. Depuis le tragique 26 janvier 1952, journée pendant laquelle le centre-ville européanisé du Caire est saccagé, l...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search