Version classiqueVersion mobile

Les français en Égypte

 | 
Daniel Lançon

L'Egypte des spiritualités

Valentine de Saint-Point, égérie de l’Orient arabe et musulman

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À notre époque où les cadres craquent de partout, même un esprit occidental peut se sentir tenté par le vagabondage. Non pour changer d’horizon mais d’âme. S’en aller, pour réaliser ce que les circonstances, les coutumes ou autrui vous ont empêché d’accomplir. Revivre ailleurs, sous un autre nom, avec un caractère différent. Ou même revivre sans nom, volontairement perdu dans la foule1.

Dans la vaste enquête française publiée au milieu des années 1920 et intitulée « Appels de l’Orient », l’orientaliste Émile Senart repousse les « rêveries chimériques portées par les courants de mode », comme la théosophie : « Remous de surface qui ne touche pas les profondeurs. »2 En « habitué » « à penser en Oriental », René Guénon défend quant à lui l’idée d’une régénération par un retour de l’Occident à sa propre « Tradition », grâce à l’enseignement d’une élite. Il s’oppose aux « rêveries démocratiques et humanitaires », alliant ainsi critique spiritualiste et positions politiques réactionnaires3...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search