Version classiqueVersion mobile

Les français en Égypte

 | 
Daniel Lançon

L'orient face aux empires

Les voyageurs contre le tourisme et les résidents entre l’Orient rêvé et l’Égypte moderne (1882-1914)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’en 1893, rassemblant des souvenirs issus de « deux séjours dans la Vallée du Nil1 » où il revient régulièrement, l’ancien résident Eugène Melchior de Vogüé défend l’Égypte et les Égyptiens contre un livre publié par le duc d’Harcourt, il dresse la scène romantique d’un voyage-type :

[D’Harcourt] ne s’abandonne pas à cette poésie du sol, de la lumière, et du fleuve divin qui est à elle seule toute l’Égypte. Il demeure indifférent, ce me semble, au pittoresque du Caire, aux enchantements de l’art sarrasin dans la cité reine du monde oriental ; et il n’a pas subi, devant les monuments pharaoniques, ce vertige de l’intelligence qui s’effondre dans le plus ancien passé de l’humanité2.

Présentant favorablement La Mort de Philae de Pierre Loti, « récit impartial d’un témoin », le commentateur Charles Merki regrette lui aussi le voyage d’antan :

Jadis l’Égypte gardait le mystère de son éloignement, de la difficulté des approches : elle était défendue par le sable des déserts autant que ...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search