Version classiqueVersion mobile

Les français en Égypte

 | 
Daniel Lançon

Aventureux utopistes

Louis Pierre Mouillard, aviateur utopiste au Caire et autres considérations aériennes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aucun battement. Ils sont restés en vue dix minutes au moins et, entre tous, je n’ai pas aperçu un seul coup d’ailes. Ils ont l’air d’aller loin. C’est au moins au grand lac des bords de la mer [Méditerranée] qu’ils se rendent : soit environ cent cinquante kilomètres qu’ils ont encore à produire. Ils y seront dans deux ou trois heures. Louis Pierre Mouillard1

De la conversation aux oiseaux à une fraternité universelle

Parti en 1857 en Algérie comme exploitant d’une terre agricole acquise par sa famille, Louis Pierre Mouillard ne devait pratiquement jamais revenir en France, excepté pour un bref et paradoxal séjour d’exil politique. Ruiné par une épidémie de choléra, l’ancien élève de l’École des beaux-arts de Paris, dans l’atelier d’Ingres, obtient en 1866 un poste de professeur de dessin à l’École polytechnique du Caire où il prend ses fonctions au printemps. Il a alors trente-deux ans et s’apprête à en passer autant en Égypte2.

C’est en parcourant les cinq kilomètres de désert qui sé...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search