Version classiqueVersion mobile

Les français en Égypte

 | 
Daniel Lançon

Aventureux utopistes

Le destin du lettré Nicolas Perron, passeur des cultures arabes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Français sont à la tête de la civilisation européenne ; nous marchons les premiers portant le flambeau que nos mains les premières ont allumé. C’est avec nous par conséquent que commence l’ère de la régénération des peuples, et aujourd’hui nous inaugurons quelque chose de cette immense et belle entreprise

écrit Nicolas Perron dans De l’Égypte, synthèse de cours qu’il prononce auprès des ouvriers du XIIe arrondissement à Paris en février et en avril 1832, publiée peu avant son départ pour Le Caire la même année, ouvrage dans lequel il explique notamment les tentatives d’émancipation « populaire » en Égypte ancienne et leurs « diverses répressions »1.

C’est un idéaliste militant, âgé de trente-cinq ans, qui est recruté en tant que professeur de chimie et de physique à l’École de médecine d’Abouzabel bientôt déplacée à Ksar el Aïni, institution qui a ouvert ses portes en 1825 et dont le but est de former des médecins civils et surtout des officiers de santé pour l’armée égyptienne. I...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search