Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mallarmé, Valéry et Claudel traducteurs

 | 
Pauline Galli-Andreani

Table des matières

I. Mallarmé traducteur : « Traduire ! Le silence »

Genèse d’une œuvre de traducteur

Présentation de l’ensemble du corpus
La constellation Edgar Poe : Baudelaire, Mallarmé – et Manet

Pensée de la langue, pratique de la traduction

Prolégomènes théoriques : l’anglais selon Mallarmé
L’avant-texte : les Notes sur le langage
Les Mots anglais et la rêverie cratyliste
L’anglais, langue composite
L’anglais et la création lexicale
Traduction et rémunération poétique
Choix du traducteur
Influence théorique de Poe : « L’effet auquel mon poème était suspendu »
Les « Scolies » : paradoxes du professeur-traducteur
Principes de traduction
Le cas particulier des Nursery Rhymes et des Thèmes anglais

Solitude et altérité

Autre(s) soi(s)
Soi, l’autre – ou personne
« Impersonnifié, le volume »
Autre(s) langue(s)
Le français, langue étrangère
Étranger dans sa propre langue
Pure langue et langue de traduction

II. Passage I

III. Valéry traducteur : « C’est là devoir danser étant chargé de chaînes »

Valéry, traducteur ?

Défiance vis-à-vis de la traduction
La question du corpus
L’anti-traducteur
Éloge de la traduction
Langage et self-traduction

Traduire, malgré tout

Esquisse d’une théorie de la traduction
Les « Cantiques spirituels »
Les « Variations sur les Bucoliques »
« Les Bucoliques à ma façon »
« Reconstituer au plus près l’effet d’une certaine cause »
Travail et réception
« C’est là devoir danser étant chargé de chaînes »
Valorisation de la contrainte
Réappropriation du genre bucolique
Versification

Fonction de la traduction : entre rêverie et pragmatisme

Rêverie sur la langue
Valeur du latin
Une langue naturellement poétique ?
Valéry et Benjamin
La traduction, une pratique expérimentale
« Une œuvre sans auteur n’est donc point impossible » : Valéry et le « Dialogue de l’Arbre »

IV. Passage II

V. Claudel traducteur : « Moi debout sur le char d’Élie qui traduis la foudre à coups de tonnerre ! »

D’Eschyle aux poètes t’ang : un corpus hétéroclite

L’Orestie d’Eschyle
Claudel et l’Antiquité
Claudel et Eschyle
La Bible
Aux dépens de l’hébreu
Claudel et saint Jérôme
Les poètes de langue anglaise
Un corpus mineur
Claudel et Poe
Claudel et Patmore
Les poèmes chinois et japonais
Unité de ce corpus ?
Valeur symbolique : des textes fondateurs
« À l’accent rétorqué du chantre primitif s’anime un pied correspondant »

La traduction selon Claudel : discours et fantasme

L’imaginaire claudélien de la traduction
Sous l’invocation de saint Jérôme
« C’est une haleine, c’est la respiration de l’esprit » : corporéité de la traduction
« J’entends une voix en moi et la mesure qui s’accélère » : oralité de la traduction.
La traduction comme transsubstantiation
La tâche du traducteur
« Les mots ont une âme »
Valeurs

Parlez-vous le polclodel ? La traduction claudélienne, un dialogue de sourds

Pratique traductive claudélienne
Les traductions d’Eschyle, des psaumes, et des poètes anglophones
Les autres traductions : les textes asiatiques
Dialogisme de la traduction
« Cela fait un va-et-vient »
Un dialogue de sourds
Alternatives au modèle dialogique
« C’est en ce sens que la poésie rejoint la prière »
Le modèle choral
Le « polclaudel », au défaut des langues
« Fais-moi entendre ta voix, ta propre voix »
« Ce n’est pas à coup sûr du français »
Le polclaudel, une langue mallarméenne ?

Annexe : illustrations – chapitre I (Mallarmé)

Illustrations de Manet pour la traduction des poèmes de Poe par Mallarmé (édition Lesclide, 1875).
Mallarmé

Bibliographie

Mallarmé
Corpus de traductions
Textes de Mallarmé sur la traduction
Études sur les traductions de Mallarmé
Valéry
Corpus de traductions
Textes de Valéry sur la traduction
Études sur les traductions de Valéry
Claudel
Corpus de traductions
Textes de Claudel sur la traduction
Études sur les traductions de Claudel
Langue
Traduction, traductologie
Langue et poétique
Linguistique
Walter Benjamin
Textes de Walter Benjamin
Études sur le concept d’histoire chez Walter Benjamin