Version classiqueVersion mobile

Clemenceau

 | 
Sylvie Brodziak

Installer la République

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Fin d’Empire, écrire pour résister

En 1861, avec Ferdinand Taule, Onimus, Paul Dubois, Germain Casse et Eugène Carré, étudiants comme lui, Clemenceau fonde Le Travail, journal littéraire et scientifique paraissant le dimanche. À 20 centimes le numéro, il vient s’ajouter à ces feuilles et journaux créés pour critiquer l’Empire « autoritaire ». Née au Quartier latin, cette presse est rédigée par des jeunes gens contestataires, appartenant à l’opposition républicaine. Ces journaux se caractérisent par l’insolence de leur ton et la brièveté de leur parution. Soumise au décret organique du 17 février 1852, la liberté de presse est inexistante, ainsi tout journal ne peut être créé sans autorisation du gouvernement, celle-ci devant être renouvelée chaque fois que change le gérant ou le rédacteur en chef. En outre, tout propriétaire de journal doit payer au Trésor un cautionnement et acquitter sur chaque numéro un droit de timbre de six centimes dans la région parisienne et de trois centimes...

© Presses universitaires de Vincennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search