Version classiqueVersion mobile

Théorie littéraire

 | 
Jonathan Culler

Rhétorique, poétique et poésie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai défini la poétique comme la discipline qui consiste à expliquer les effets littéraires en décrivant les conventions et les procédés de lecture qui les rendent possibles. Elle est étroitement liée à la rhétorique qui, depuis l’Antiquité, étudie les moyens de persuasion et d’expression du langage, c’est-à-dire les techniques sur lesquelles le langage et la pensée reposent pour bâtir des discours convaincants. Aristote séparait la rhétorique de la poétique et considérait la première comme l’art de la persuasion et la seconde comme l’art de l’imitation ou de la représentation. Les traditions du Moyen Âge et de la Renaissance ont, elles, assimilé les deux : la rhétorique devint l’art de l’éloquence, dont la poésie constituait une manifestation supérieure (puisque qu’elle cherche à instruire, à enchanter, et à émouvoir). Au xixe siècle, la rhétorique acquit la réputation d’artifice coupé des activités authentiques de pensée ou d’imagination poétique et tomba en désuétude. À la fin du...

© Presses universitaires de Vincennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search