Version classiqueVersion mobile

Le Temps d'une pensée

 | 
Marie-Claire Ropars-Wuilleumier

Bibliographie1

Texte intégral

I – Livres

L’Écran de la mémoire : essais de lecture cinématographique, Paris, Seuil, 1970. Traduction espagnole : Lecturas de Cine, Madrid, Editorial Fundamentos, 1971.

De la littérature au cinéma : genèse d’une écriture, Paris, Colin, 1970.

Muriel : histoire d’une recherche (en collaboration avec Claude Bailblé et Michel Marie), Paris, Galilée, 1975.

Octobre : écriture et idéologie (en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin), Paris, Albatros, 1976.

La Révolution figurée : film, histoire, politique (en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin), Paris, Albatros, 1979.

Le Texte divisé : essai sur l’écriture filmique, Paris, PUF, 1981. Traduction du premier chapitre de la deuxième partie dans Yale French Studies, no 60, 1980.

Générique des années 30 (en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin), Saint-Denis, PUV, 1986.

Écraniques. Le film du texte, Lille, PUL, 1990.

L’Idée d’image, Saint-Denis, PUV, 1995.

Écrire l’espace, Saint-Denis, PUV, 2002.

II – Articles

« Une exploration spirituelle » (sur Jean Rouch), Esprit, juin 1959*.

« Un langage cinématographique », Esprit, juin 1960*.

« L’Année dernière à Marienbad », Esprit, janvier 1962*.

« Le mythe hors du temps » (sur Electre de Cacoyannis), Esprit, février 1963*.

« De Resnais à Resnais ou l’ancien et le nouveau », Esprit, décembre 1963*.

« L’espace et le temps dans l’univers d’Antonioni », Études cinématographiques, no 36-37, 4e trimestre 1964*.

« Le théâtre aux armées » (sur Losey), Esprit, avril 1965*.

« La lettre et l’esprit » (sur L’Évangile selon saint Matthieu de Pasolini), Esprit, mai 1965*.

« Réflexions sur la couleur dans le cinéma contemporain », Études cinématographiques, no 43-44, 3e trimestre 1965*.

« À Pesaro : perspectives sur un nouveau cinéma », Esprit, janvier 1966*.

« Pierrot le fou », Esprit, février 1966.

« Un mauvais rêve » (sur Au Hasard Balthazar de Bresson), Esprit, juin 1966*.

« Le commencement de la révolution » (sur La guerre est finie de Resnais), Esprit, octobre 1966*.

« Les Créatures », Esprit, novembre 1966*.

« Des statues et des hommes » (sur Octobre d’Eisenstein), Esprit, décembre 1966*.

« La forme et le fond ou les avatars du récit » (sur Godard), Études cinématographiques, no 57-61,1967*.

« Non réconciliés », Esprit, février 1967*.

« Naissance d’un cinéma » (sur le cinéma africain), Esprit, juillet 1967*.

« La Chinoise », Esprit, novembre 1967*.

« Le cinéma en quête de lui-même », Esprit, novembre 1967*.

« Blow-up ou la fin des hypostases », Esprit, décembre 1967*.

« Cinéma et politique » (sur Glauber Rocha), Esprit, février 1968*.

« Le cru et le cuit » (sur Week-end de Godard), Esprit, mars 1968*.

« Loin du Vietnam », Esprit, avril 1968*.

« Réflexions sur les possibilités actuelles de l’expression cinématographique », Cahiers de l’Association Internationale des Études françaises, no 20, mai 1968*.

« Le temps assassiné » (sur Je t’aime je t’aime de Resnais), Esprit, juinjuillet 1968*.

« Censure et culture » (note), Esprit, juillet-août 1969.

« Le mythe et l’histoire » (sur Pasolini), Esprit, décembre 1969.

« Z », Esprit, juin 1969.

« La rupture » (sur Zabriskie Point d’Antonioni), Esprit, juin 1970.

« Fonction du montage dans la constitution du récit au cinéma », Revue des Sciences Humaines, janvier-mars 1971.

« Une fiction matérialiste » (sur Tout va bien de Godard), Esprit, juin 1972.

« À quoi rêvent les bourgeois » (sur Le Charme discret de la bourgeoisie de Buñuel), Esprit, novembre 1972.

« Narration et signification : un exemple filmique » (sur Citizen Kane de Welles), Poétique, no 12, 1972. Repris sous le titre « Narration et signification » dans Le Cinéma américain. Analyses de films, Raymond Bellour dir., Paris, Flammarion, 1980.

« Le plus bel amour de Don Juan : narration et signification », Littérature, no 9, février 1973.

« Fonction de la métaphore dans Octobre d’Eisenstein », Littérature, no 11, octobre 1973.

« Lire l’écriture » (sur Pierre et Jean de Maupassant), Esprit, « Lecture I : l’espace du texte », décembre 1974.

« La problématique culturelle de La Noire de… (Sembène Ousmane) », Recherche, Pédagogie et Culture, « Regard sur les cinémas africains », no 17-18, mai-août 1975.

« La réforme universitaire et le mouvement étudiant » (en collaboration avec Maurice Mourier et Paul Thibaud), Esprit, mai 1976.

« Note conjointe sur l’éminente relativité du concept de femme » (en collaboration avec Luce Giard et Philippe Meyer), Esprit, juin 1976.

« La lettre brûlée (écriture et folie dans Le Horla) », dans Le Naturalisme, Colloque de Cerisy, Paris, UGE, 1976.

« Le film comme texte », Le Français Aujourd’hui, no 32, janvier 1976.

« Octobre : quelle Histoire » (en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin), La Revue du Cinéma, no 312, décembre 1976.

« Cinéma et narration » (bibliographie commentée), Poétique, no 30, avril 1977.

« Des images à (dé) monter » (sur la pédagogie du cinéma, en collaboration avec des enseignants du second degré, étudiants à l’Université de Paris VIII), Pratiques, no 18-19, février-mars 1978.

Avant-Scène Cinéma, no 225, avril 1979 (numéro spécial Duras : India Song et Son nom de Venise dans Calcutta désert).

« L’intellectuel et le peuple, ou les aventures de la narration dans Terre en transe de Glauber Rocha », Études Littéraires, vol. 13, no 1, Québec, Université Laval, avril 1980.

« Analyse d’un ensemble filmique extensible : les films français des années 30 » (en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin), dans Théorie du film, Jacques Aumont et Jean Louis Leutrat éd., Paris, Albatros, 1980.

« Octobre : continuité photogrammatique intégrale » (en collaboration avec Philippe Desdouits, Michèle Lagny, Michel Marie, Geneviève Nestérenko, Pierre Sorlin), Paris, Cinémathèque Universitaire, 1980.

« Le vol de l’écriture » (sur Pickpocket de Bresson), Corps écrit, no 1, Paris, PUF, février 1982.

« L’instance graphique dans l’écriture du film. À bout de souffle, ou l’alphabet erratique », Littérature, no 46, mai 1982. Publication en anglais dans Enclitic, printemps 1982.

« Le film lecteur du texte », Hors Cadre, no 1, Saint-Denis, PUV, mars 1983. Traduction anglaise dans Diacritics, 14, no 2, Cornell University, printemps 1985. Traduction allemande dans Die Zeichen des Historie, Georg Schmidt éd., Hermann Böhlauss nachf., Wien-Köln, 1986**.

« Le cinéma : syncrétisme ou écriture ? », Actes sémiotiques, no 27 (« Sémiotiques syncrétiques »), Presses Universitaires de Limoges, 1983-84.

« Le récit saisi par le film » (en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin), Hors Cadre, no 2, Saint-Denis, PUV, mars 1984. Traduction italienne dans Il discorso del film, L. Cuccu et A. Sainati éd., Naples, Edizioni Scientifiche Italiani, 1987.

« L’image et son Juif de Régine Mihal Friedman », La Quinzaine littéraire, no 393, mai 1983.

« Blow up ovvero il negativo del raconto », dans Michelangelo Antonioni : Identificazione di un autore, Pratiche éd., Parme, t. II, 1985. Publication en français sous le titre « L’espace et le temps dans la narration des années 60 : Blow up ou le négatif du récit », dans L’Œuvre de M. Antonioni, vol. 2, Lorenzo Cuccu, « M. Antonioni 1966/1984 », Rome, Ente Autonomo Digestione per il Cinema, 1988.

« Sémiotique du film ou sémiotique textuelle ? La question de la narration », dans Exigences et perspectives de la sémiotique. Recueil d’hommages pour A. J. Greimas, Herman Parret et Hans-George Ruprecht dir., Amsterdam/Philadelphie, John Benjamins Publishing Co., t. II, 1985.

« Klossowski le tiers exclu », Revue des Sciences Humaines, no 197, 1985-1**.

« Le saisissement imaginaire », Hors Cadre, no 4, Saint-Denis, PUV, mars 1986.

« Contretextes, ou le jeu de voix chez Marguerite Duras », Revue des Sciences Humaines, no 202, 1986-2**.

« Le spectateur masqué : étude sur le simulacre filmique dans l’écriture d’Hubert Aquin », Littérature, no 63, octobre 1986 et Revue de l’Université d’Ottawa, vol. 57, no 2, avril-juin 1987**.

« La prise de la parole », Littérature, no 64, décembre 1986.

« L’impromptu de Grenelle, ou le savoir-cinéma »(en collaboration avec Michèle Lagny), Hors Cadre, no 5, Saint-Denis, PUV, mars 1987.

« Sujet ou subjectivité ? L’intervalle du film », dans La Subjectivité au cinéma, Actes sémiotiques, Fontanille éd., Bulletin X, 41, mars 1987.

« Totalité et fragmentaire : la réécriture selon Godard », Hors Cadre, no 6, Saint-Denis, PUV, mars 1988.

« Le cinéma lecteur de Gilles Deleuze », CinémAction, no 47 (« Les théories du cinéma aujourd’hui »), Cerf-Corlet, 1988. Traduction anglaise dans Camera Obscura, no 18, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, septembre 1988.

« La réécriture selon Marguerite Duras (Aurélia Steiner) », Il confronto Letterario, supplément au no 8 (« Marguerite Duras »), Schena Editore, 1988.

« Ici et ailleurs, ou l’insaisissable pragmatique », Hors Cadre, no 7, Saint-Denis, PUV, mars 1989.

« Le cinéma au négatif », dans Comment vivre avec l’image, ouvrage collectif sous la direction de Maurice Mourier, Nouvelle Encyclopédie Diderot, Paris, PUF, 1989.

« Christian Metz et le mirage de l’énonciation », dans Christian Metz et la théorie du cinéma, Michel Marie dir., Paris, Méridiens-Klincksieck, 1990.

« Voies filmiques pour un procès d’auteur » (en collaboration avec Pierre Sorlin), Hors Cadre, no 8, Saint-Denis, PUV, mars 1990.

« La condition d’auteur », Hors Cadre, no 8, Saint-Denis, PUV, mars 1990.

« How history begets meaning: Alain Resnais’Hiroshima mon amour (1959) », dans French Film: Texts and contexts, Susan Hayward et Ginette Vincendeau éd., Londres, Routledge, 1990.

« Les deux yeux de la chouette. Note sur l’intervalle du cinéma et de la littérature chez Alain Robbe-Grillet », L’Esprit créateur, XXX, no 2 (« The Film and the Book »), Baton Rouge, été 1990.

« Entre films et textes : retour sur la réécriture », dans Cinéma et Littérature, Bruxelles, Vubpress, 1991.

« L’image-mémoire, ou l’écriture de l’oubli », Hors Cadre, no 9, Saint-Denis, PUV, mars 1991.

« Relire Eisenstein : le montage en expansion et la pensée du dehors », Film Critica, no 410, Rome, décembre 1990. Repris dans Sergej Ejzenstejn : oltre il cinema, a cura di Pietro Montani, La Biennale di Venezia, Edizioni Biblioteca dell’Immagine, 1991.

« Entre films et textes : l’intervalle de l’imaginaire », dans Masses et culture de masse dans les années 30, sous la direction de Régine Robin, Paris, Éditions ouvrières, 1991.

« Réécriture filmique et dissimulation picturale », Recherches Sémiotiques (RS/SI), vol. 11, no 2-3, Montréal, 1991.

« L’image dans le langage (écriture filmique et théorie de la littérature) », dans Le Langage comme défi, à l’initiative de Henri Meschonnic, Les Cahiers de Paris VIII, Saint-Denis, PUV, 1992.

« L’oubli du texte » (sur Lettre d’une inconnue d’Ophüls), CiNéMAS, vol. 4, no 1 (« Écrit/Écran »), Université de Montréal, automne 1993.

« The Dissimulation of Painting », dans Deconstruction and the Visual Arts: Art, Media, Architecture, Peter Brunette et David Wills éd., Cambridge University Press, 1994. Publié en français dans Littérature, no 93, février 1994, sous le titre « La dissimulation de la peinture ».

« Sur le désœuvrement : l’image dans l’écrire selon Blanchot », dans Maurice Blanchot, The Demand of Writing, Carolyn Bailey Gill dir., Londres, Routeledge, 1996. Repris dans Littérature, no 94, mai 1994.

« L’œuvre au double : sur les paradoxes de l’adaptation » (sur Le Rideau cramoisi, Barbey d’Aurevilly/Astruc), dans La Transécriture. Pour une théorie de l’adaptation, sous la direction d’André Gaudreault et Thierry Groensteen, coédition Québec, Éditions Nota Bene, et Angoulême, Centre national de la bande dessinée et de l’image, 1998.

« Image, vision, dissimulation » dans La Pensée de l’image, Gisèle Mathieu-Castellani dir., Saint-Denis, PUV, 1994.

« L’œil du cheval, ou la déroute de la vision dans l’écriture de Claude Simon », dans Les Sites de l’écriture, Mireille Calle-Gruber dir., Nizet, 1995.

« Esthétique et subjectivité : Approche critique », dans Esthétique plurielle, Michèle Lagny, Marie-Claire Ropars, et Pierre Sorlin dir., Saint-Denis, PUV, 1996.

« Le tout contre la partie : une fêlure à réparer », dans Der Film bei Deleuze/Le cinéma selon Deleuze, Oliver Fahle-Lorenz Engell dir., Verlag der Bauhaus-Universität Weimar/Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1997.

« Jusqu’au bout de la feinte », dans Art (s) et fiction, Michèle Lagny, Marie-Claire Ropars et Pierre Sorlin dir., Saint-Denis, PUV, 1997.

« Image et temps, ou le temps de l’arrêt » (sur W ou le souvenir d’enfance de Perec), Littérature, no 115, septembre 1999.

« Forme et roman », Littérature, no 108, décembre 1997.

« Forme et contreforme : l’invention du sérialisme », dans La Forme en jeu, Michèle Lagny, Marie-Claire Ropars et Pierre Sorlin dir., Saint-Denis, PUV, mai 1998.

« Une Verfremdung non brechtienne ? », dans Hélène Cixous, croisées d’une œuvre, Mireille Calle-Gruber dir., Paris, éditions Galilée, 2000.

« Esthétique ou phénoménologie ? », dans Art, regard, écoute. La perception à l’œuvre, Christian Doumet, Michèle Lagny, Marie-Claire Ropars et Pierre Sorlin dir., Saint-Denis, PUV, 2000.

L’Âge du paysage (réflexion esthétique et représentation paysagère), Lyon, Horlieu, 2000.

« La quête du neutre. Différence des sexes et statut du sujet dans quelques films contemporains, masculins et féminins », Cinémathèque, no 18, automne 2000.

« En rêvant à partir de fictions énigmatiques… Ou l’imaginaire du tableau dans le texte », dans L’Art et l’Hybride, Christian Doumet, Michèle Lagny, Marie-Claire Ropars et Pierre Sorlin dir., Saint-Denis, PUV, 2001.

« À l’insu du secret », Sigila, no 11 (« Tonalités secrètes »), Paris, Gris-France, printemps-été 2003.

« Image-mouvement » et « Image-temps », dans Le Vocabulaire de Gilles Deleuze, Les Cahiers de Noesis, Cahier no 3, Nice (UMR 6045), Paris, Vrin, printemps 2003.

« Un rapport du troisième genre ? », dans Cahier de l’Herne « Duras », Bernard Alazet et Christiane Blot-Labarrère dir., 2005.

« L’imposture du sujet », dans Le Bonheur de la littérature (pour Béatrice Didier), Christine Montalbetti et Jacques Neefs dir., Paris, PUF, 2005.

« La « pensée du dehors », dans L’Image-temps (Deleuze et Blanchot) », CiNéMAS, vol. 16, no 2-3 (« Deleuze et le cinéma : prolégomènes à une esthétique future »), Université de Montréal, printemps 2006. À paraître courant 2009, en anglais, dans The Afterimage of Gilles Deleuze’s Film Philosophy, David N. Rodowick dir., University of Minnesota Press.

« On filmic Rewriting : Contamination of the Arts or Destruction of Art’s Identity ? », Porous Boundaries, vol. 44 de la collection « Modern French Identities », numéro dirigé par Jérôme Game et édité par Peter Lang AG, Berne, 2007.

« Hors sujet ou : d’un objet enfin sans sujet… », dans L’Art sans sujet ?, Christian Doumet, Michèle Lagny, Marie-Claire Ropars, Pierre Sorlin dir., Saint-Denis, PUV, 2008.

III – Édition (direction d’ouvrages)

« Lecture I : l’espace du texte », en collaboration avec Maurice Mourier, numéro spécial de la revue Esprit, décembre 1974.

« Lecture II : le texte dans l’espace », en collaboration avec Maurice Mourier, numéro spécial de la revue Esprit, janvier 1976.

Édition du livre de poche : Pierre et Jean de Maupassant, Paris, Albin Michel, 1984.

Fondation et coédition de la revue Hors Cadre, en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin, Saint-Denis, PUV :

• no 1 : « Analectures », mars 1983.

• no 2 : « Cinénarrable », mars 1984.

• no 3 : « Voix off », mars 1985.

• no 4 : « L’Image, L’Imaginaire », mars 1986.

• no 5 : « L’École-Cinéma », mars 1987.

• no 6 : « Contrebande », mars 1988.

• no 7 : « Théorie du cinéma et crise dans la théorie », mars 1989.

• no 8 : « L’état d’auteur », mars 1990.

• no 9 : « Film/Mémoire », mars 1991.

• no 10 : « Arrêt sur recherches », mars 1992.

Coédition, avec Jacques Neefs, de La Politique du texte : enjeux sociocritiques, Lille, PUL, juin 1992.

Co-organisation du colloque international franco-japonais, « Le Temps des œuvres – Mémoire et préfiguration », organisé par Jacques Neefs à l’Université Paris 8, mai 1999. Publication dans Le Temps des œuvres, Saint-Denis, PUV, 2001.

Coédition, avec Béatrice Didier, de l’ouvrage collectif Revue et Recherche, Saint-Denis, PUV, 1994.

Coédition, avec Judit Karafiáth, de l’ouvrage collectif Pluralité des langues et mythe du métissage. Parcours européen, Saint-Denis, PUV, « Créations européennes », 2004.

Fondation et coédition, en collaboration avec Michèle Lagny et Pierre Sorlin, de la collection « Esthétiques hors cadre » aux Presses Universitaires de Vincennes. Dix-sept volumes parus à ce jour (1993-2008).

Notes

* Article repris dans L’Écran de la mémoire : essais de lecture cinématographique, Paris, Seuil, 1970.

** Article repris dans Écraniques. Le film du texte, Lille, PUL, 1990.

Notes

1 Ces textes ont été publiés sous le nom de Marie-Claire Wuilleumier jusqu’au début des années 1970 environ, puis Marie-Claire Ropars ou Marie-Claire Ropars-Wuilleumier. La bibliographie suit l’ordre chronologique de parution des textes.

© Presses universitaires de Vincennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search